Coronavirus : les Etats-Unis redoutent de passer de 40.000 à 100.000 nouveaux cas par jour

Coronavirus : les Etats-Unis redoutent de passer de 40.000 à 100.000 nouveaux cas par jour
International

FLAMBÉE - Le bilan journalier n'est pas prêt de s'améliorer aux Etats-Unis. Mardi 30 juin, Anthony Fauci, directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses a tiré la sonnette d'alarme sur une probable flambée du nombre de cas de Covid-19 détectés tous les jours, à moins de nouvelles interventions pour endiguer la pandémie .

Une alarmante prédiction. Anthony Fauci, le directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses a estimé ce mardi que le nombre de nouveaux cas détectés par jour de Covid-19 pourrait bien passer de 40 000 à 100 000 par jour si aucune action supplémentaire n'est engagée pour endiguer la pandémie. 

"Je ne serais pas surpris si nous atteignions 100.000 par jour si on ne renverse pas la tendance", a-t-il déclaré lors d'une audition au Sénat américain. "Je suis très inquiet car cela pourrait bien empirer", alors que le pays le plus touché au monde par le virus en nombre de morts comptait au moins 127.000 décès, mardi 30 juin. 

Si l'expert a refusé de prédire le nombre de décès que la vague actuelle pourrait provoquer, les Centres de prévention et de lutte contre les maladies estiment entre 130 000 et 150 000 le nombre de morts aux Etats-Unis d'ici au 18 juillet. "Il est évident que nous n'avons pas le contrôle total actuellement", a insisté ce membre de la cellule de crise présidentielle sur le coronavirus, et dont la parole est la plus libre sur le sujet. L'expert en appelle au civisme, et interpelle les jeunes. 

Lire aussi

Appel au civisme des "millenials" et de la génération Z

Le docteur Fauci a déploré le "tout ou rien" pratiqué par nombre d'Américains : soit complètement confinés, soit "dans les bars, sans masques, sans éviter les foules, sans pratiquer la distanciation physique". "Nous avons tous un rôle à jouer", a-t-il insisté en dénonçant les jeunes qui se sentent "invulnérables". "Une personne contaminée peut ne pas avoir de symptômes, mais elle peut contaminer quelqu'un d'autre", a-t-il rappelé, comme une personne âgée ou un enfant atteint de leucémie.

Le directeur des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), Robert Redfield, a de son côté lancé un appel aux "millennials" (nés après 1980) et à la génération Z, la suivante. "Je demande à ceux qui écoutent de passer le message", a-t-il dit. 29 des 55 Etats et territoires américains voient aujourd'hui la courbe des nouveaux cas monter, martèle-t-il. Les hospitalisations dues au coronavirus augmentent dans 12 Etats.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

De plus en plus de villes et d'Etats ont décrété une pause dans leurs processus de réouverture, certains fermant bars et cinémas, d'autres les plages, tandis que porter un masque dans les espaces publics fermés est devenu obligatoire dans de nombreux endroits, comme en Floride par exemple, où les festivités du 4 juillet, la fête nationale, seront bousculées. Le gouverneur a décidé d'interdire l'accès aux plages pour observer les feux d'artifices. L'Etat de New York a lui annoncé qu'il allait soumettre désormais à quarantaine les visiteurs de 16 Etats américains où progresse la pandémie, soit un doublement du nombre d'Etats par rapport à la semaine dernière.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent