Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde

Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde
International

POINT - Le coronavirus continue ses ravages en Europe, où les pays les plus touchés renforcent leur lutte contre la pandémie ayant fait plus de 30.000 morts dans le monde, alors qu'aux Etats-Unis, Donald Trump a renoncé à boucler New York.

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : alors que la France entre ce dimanche 29 mars dans son 13e jour de confinement, voici un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19, qui a déjà fait plus de 30.000 morts dans le monde.

Un tiers des décès concentré en Italie

Avec 10.023 morts dont 889 comptabilisés en 24 heures, l'Italie concentre à elle seule près d'un tiers des décès dans le monde liés au nouveau coronavirus. La contagion poursuit toutefois son lent ralentissement, alors qu'au total 92.472 cas ont été enregistrés.

L'Espagne encore plus à l'arrêt

L'Espagne a ordonné à tous les salariés travaillant dans des secteurs non essentiels de rester chez eux durant ces deux prochaines semaines. Deuxième pays le plus endeuillé au monde par la pandémie avec 5.690 morts, l'Espagne a enregistré 832 décès supplémentaires ces dernières 24 heures, un record, et plus de 8.000 nouveaux cas.

Lire aussi

Plus de 2.000 morts aux Etats-Unis

Le nombre des décès provoqués par la pandémie de coronavirus aux Etats-Unis a dépassé les 2.000 samedi, dont un bébé de moins d'un an, tandis que le nombre des cas bondissait à plus de 120.000, selon l'université Johns Hopkins, dont le décompte fait référence

Trump renonce à isoler New York

Donald Trump a renoncé, après l'avoir envisagé, à placer en "quarantaine" l'Etat de New York, qui concentre près de la moitié des 115.000 cas de Covid-19 dans le pays, le chiffre le plus élevé au monde. Le virus y a tué près de 1.900 personnes, avec un bond de 450 décès en une journée.

Plus de 30.000 morts dans le monde

Au moins 640.778 cas d'infection, dont plus de 30.000 décès, ont été officiellement déclarés dans 183 pays et territoires depuis l'apparition de la pandémie en décembre en Chine, selon un décompte de l'AFP à partir de sources officielles samedi à 19H00 GMT. En Europe, ce sont plus de 21.330 personnes qui ont succombé en raison du Covid-19. La Chine continentale compte 3.295 morts pour 81.394 cas, l'Iran 2.517 morts pour 35.408 cas, la France 2.314 morts pour 37.575 cas. Le Royaume-Uni a passé la barre des 1.000 morts avec 260 nouveaux décès en une seule journée.

Le cauchemar des touristes du "Zaandam"

Le paquebot Zaandam, à bord duquel plusieurs cas de Covid-19 ont été déclarés et que 4 décès sont à déplorer, va finalement pouvoir traverser le canal de Panama pour poursuivre sa route, tandis que les passagers sains sont actuellement transbordés pour éviter la contamination. Nous avons pu contacter des voyageurs français qui, à bord du bateau de croisière, vivent "un véritable cauchemar"

Appel à la solidarité européenne

Alors que l'Union européenne ne parvient pas à s'entendre sur une riposte financière commune forte, le Premier ministre italien Giuseppe Conte appelle "à ne pas commettre d'erreurs tragiques", sinon "l'édifice européen tout entier risque de perdre sa raison d'être". Une inquiétude partagée par le président français Emmanuel Macron : "Nous ne surmonterons pas cette crise sans une solidarité européenne forte, au niveau sanitaire et budgétaire. Samedi, des malades de l'Est de la France ont pu être hospitalisés dans un centre hospitalier d’Essen, en Allemagne, dans le cadre de l’opération "Résilience". Ils ont été transportés avec un hélicoptère Caïman NH90 de l’armée de Terre. 

Confinement

L'Irlande impose un confinement total jusqu'au 12 avril. Le Ghana va mettre en place des mesures de confinement dans deux régions clés pour deux semaines. La Russie décrète la fermeture de ses frontières à partir de lundi minuit. En France, le confinement a été prolongé au moins jusqu'au 15 avril. "Les 15 jours premiers jours du mois d'avril seront plus difficiles que ceux qui viennent de s'écouler", a prévenu le Premier ministre Edouard Philippe, le 29 mars, au cours d'un point sur la situation.

Premier train pour Wuhan

La ville chinoise de Wuhan se rouvre progressivement au monde extérieur après plus de deux mois d'isolement quasi total: le premier train de voyageurs autorisé depuis le confinement a ramené plusieurs dizaines d'habitants piégés depuis fin janvier à l'extérieur de la ville.

En vidéo

Premier train pour Wuhan après deux mois de confinement

Lire aussi

En France, des patients évacués vers des hôpitaux moins "tendus"

Avec l'épidémie qui enfle, les transferts de malades s'accélèrent depuis vendredi pour soulager les hôpitaux engorgés, comme dans le Grand Est, l'une des régions les plus lourdement touchées avec samedi 3.777 personnes hospitalisées, dont 786 en réanimation, et 757 décès. "Il faut libérer des lits, il faut absolument donner de l'air au service de réanimation. On est toujours dans une augmentation continue du nombre de patients", s'alarme le chef des urgences du centre hospitalier régional (CHR) de Metz, François Braun. Ce dimanche, deux TGV médicalisés de 36 patients relient les gares de Mulhouse et Nancy vers dix établissements aquitains, d'Angoulême à Pau. 

En vidéo

Coronavirus : vingt malades transférés à bord d'un TGV spécial

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Entre vendredi et samedi, 18 patients, principalement de Mulhouse et Colmar, ont déjà été évacués dont 6 par avion militaire vers le CHU de Bordeaux notamment et 12 par avions sanitaires privés vers les deux autres CHU aquitains, Limoges et Poitiers. Des transferts qui s'inscrivent dans le cadre de l'opération Résilience, lancée par Emmanuel Macron, soit 54 patients en trois jours vers cette région. Deux malades de Metz ont par ailleurs été évacués samedi par un hélicoptère militaire vers l'Allemagne. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent