Coronavirus : six questions sur les restrictions de voyage vers les Etats-Unis

Coronavirus : six questions sur les restrictions de voyage vers les Etats-Unis
International

Toute L'info sur

Coronavirus : la pandémie qui inquiète la planète

MODE D’EMPLOI – Donald Trump a annoncé l'interdiction d'entrer sur le territoire américain à toutes personnes ayant récemment séjourné dans l’espace Schengen. Les Français sont les premiers concernés. On fait le point si vous avez prochainement un vol depuis ou pour les Etats-Unis à prendre.

Si vous aviez projeté de vous rendre aux Etats-Unis dans les prochains jours, la décision de Donald Trump de restreindre l’accès au sol américain va sans doute compliquer vos plans. Que vous soyez citoyen européen, américain ou autre, la situation ne sera pas forcément la même.

Après la publication mercredi soir du texte officiel, on vous aide à savoir si vous êtes concernés et dans quelle mesure.

Lire aussi

Que comporte la décision ?

Donald Trump a décidé d’interdire l’entrée des Etats-Unis aux personnes ayant séjourné au cours des 14 derniers jours dans l’un des 26 pays européens de l’espace Schengen dont la France, l’Italie ou encore l’Allemagne. L’interdiction d’entrée vaut pour 30 jours.

En revanche, les pays extérieurs à la zone comme la Croatie, Chypre, la Roumanie ou encore la Bulgarie, qui ont déclaré des cas de contamination, ne sont pas concernés par la restriction de voyage.

Voir aussi

A partir de quand ?

Le décret entre en application le vendredi 13 mars à 23h59 (heure de New York, samedi 14 mars à 4h59 heure de Paris). Tous les vols décollant d’Europe avant cet horaire pourront débarquer leurs passagers européens, quelle que soit leur heure d’atterrissage.

Existe-t-il des exclusions du ban ?

Les résidents de pays non-Schengen ou toutes les personnes qui s’y sont rendues ne sont pas concernés ainsi que les citoyens américains et leur famille immédiate. Les titulaires d’une "Green Card" (attribuée aux résidents permanents légaux) sont exemptés, mais ils seront autorisés à entrer sur le territoire dans un nombre limité d’aéroports et devront être examinés avant de quitter la zone d’arrivée. Les membres d’équipage aérien ou maritime (visa D) ainsi que tout invité du gouvernement américain pour discuter de la situation ou jugé "dans l’intérêt national" peuvent venir aux Etats-Unis. Il en va de même pour les fonctionnaires d’un gouvernement étranger et leur famille immédiate (visa C3).

Si vous entrez sur le territoire avec l’un des visas suivants, vous n’aurez aucun problème : A-1, A-2, C-2, C-3, G-1, G-2, G-3, G-4, NATO-1 à NATO-4 et NATO-6.

En vidéo

Donald Trump interdit aux Européens d'entrer aux Etats-Unis

J’arrive aux Etats-Unis en bateau, suis-je concerné ?

Etant donné qu’il faut disposer d’un ESTA -visa électronique en place depuis plusieurs années et valable deux ans- pour entrer sur le territoire, les conditions de l’interdiction s’appliquent à tout mode de transport, terrestre, aérien, ferroviaire ou maritime.

Si vous faites escale dans un aéroport américain, vous devez passer la frontière à votre descente de l'avion avant de rembarquer dans le suivant. Vous êtes donc considérés comme entrant sur le sol américain avec votre ESTA, même si ce n'est que pour quelques minutes. L'accès vous est donc également interdit. Il faut prévoir une escale dans un autre pays.

Et si je veux quitter les Etats-Unis pour rentrer en France ?

Il n’y a visiblement aucun souci pour revenir en France après le 14 mars, tant que votre vol est assuré. Air France a, par exemple, déjà annoncé que la compagnie limitait ses dessertes jusqu'au 28 mars (Atlanta, Chicago, Detroit, Los Angeles, New York JFK, San Francisco et Washington). Air France travaille avec ses partenaires de l'alliance Sky Team (Delta Airlines, KLM, Virgin Atlantic) pour assurer la continuité après le 28 mars.

Et les marchandises ?

Même si Trump avait laissé planer le doute dans son allocution, le communiqué publié par la Maison Blanche est plus formel : les marchandises et le fret ne sont pas concernés par l'interdiction.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent