Corps démembrés, seaux remplis de têtes, de bras ou de jambes... La découverte morbide du FBI dans un laboratoire

International

MORBIDE - En perquisitionnant un centre de biologie à Phoenix, aux Etats-Unis, le FBI a fait une découverte particulièrement macabre. Une affaire qui remonte à 2014 mais qui vient d'être rendue publique.

Une glacière remplie d'organes génitaux masculins, un seau de têtes, de bras et de jambes, une tête de femme cousue sur torse d'homme... Voici, en résumé, ce qu'a découvert une équipe du FBI en pénétrant dans un laboratoire de recherche de Phoenix, aux Etats-Unis. L'affaire remonte à 2014, les policiers effectuent alors une descente au Centre de ressources biologiques (BCR), qu'ils suspectent de faire du recel de cadavres. Et découvrent sur place des corps démembrés que le laboratoire entreprend de revendre à des fins lucratives, relate le site américain ABC

Une découverte horrifiante qui n'a été rendue publique que quatre ans plus tard, ce jeudi 25 juillet, par le média Newsweek. En fouillant les lieux, les policiers se rendent compte que le centre s'adonne à des expérimentations particulièrement inhumaines sur les corps. Tout cela dans une odeur nauséabonde et une hygiène épouvantable.

Voir aussi

Nouveau procès dans les semaines à venir

A la suite de la perquisition du FBI, le propriétaire du centre Stephen Gore a été jugé et condamné à un an de prison ferme et quatre ans avec sursis. Cependant, un nouveau procès devrait avoir lieu dans les prochaines semaines. Stephen Gore pourrait avoir à répondre d’accusations de négligence et manipulation de restes corporels. 

Sollicité par Newsweek, Trop Harp, qui avait légué les corps de sa mère et de sa grand-mère au centre, a qualifié cette affaire d’"histoire d’horreur". Ce dernier s’est porté partie civile au prochain procès de Stephen Gore. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter