Covid-19 : comment expliquer la flambée épidémique à Moscou ?

Covid-19 : comment expliquer la flambée épidémique à Moscou ?

CORONAVIRUS - Pour le second jour consécutif, la capitale russe et ses plus de douze millions d'habitants voient l'épidémie de Covid-19 repartir de plus belle. La faible vaccination et l'impact du variant Delta seraient en cause.

L'été moscovite n'arrête pas le coronavirus. La ville de Moscou a enregistré ce samedi un record de cas de contaminations pour le deuxième jour consécutif avec 9120 infections en 24 heures, selon les chiffres du gouvernement, contre environ 3000 cas quotidiens il y a deux semaines. La totalité du territoire russe a enregistré 17.906 nouveaux cas et 466 décès supplémentaires au cours des dernières 24 heures, un pic depuis le 13 mars. La capitale russe a, elle, déploré 76 nouveaux morts.

Le Premier ministre russe, Mikhaïl Michoustine, avait de nouveau appelé jeudi à "intensifier la cadence de vaccination", enjoignant les dirigeants régionaux russes à s'assurer que la population reçoive "toutes les informations sur les dangers du coronavirus, comment se protéger et où être vacciné".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Défiance des Russes vis-à-vis de leur vaccin

Depuis décembre, seuls 19,4 millions de Russes - sur une population de 146 millions - ont reçu au moins une dose de vaccin, d'après le site Gogov qui agrège les données des régions et médias, faute de statistiques nationales officielles en Russie. Cela correspond à 13% de la population.

Une part importante des Russes se méfie des vaccins développés dans leur pays, malgré la communication de l'appareil d'État russe qui met en avant les prouesses du "Spoutnik V", vaccin développé par la Russie et disponible depuis plus de six mois. "On a peur d'être malades, mais on ne se fait pas vacciner car on a aussi peur du vaccin", a résumé à l'AFP Inna Soumina, Moscovite de 52 ans.

Un variant hautement contagieux ?

Jeudi, le maire de Moscou avait indiqué que "sur les dernières semaines, nous constatons en moyenne dans le pays une hausse de 30% du nombre de malades", notant que les 30-40 ans sont particulièrement touchés. Selon lui, près de 90% des malades étaient infectés par le variant Delta, identifié pour la première fois en Inde.

Au Royaume-Uni, le variant Delta s'est diffusé rapidement, remplaçant en quelques semaines le variant Alpha, apparu fin 2020 dans le sud-est de l'Angleterre. Un nouveau variant potentiellement responsable de cette accélération épidémique brutale en Russie.

Lire aussi

La Russie est, avec 128.911 morts recensés par le gouvernement, le pays européen le plus endeuillé. L'agence russe des statistiques Rosstat - qui a une définition plus large des décès liés au Covid - comptabilise, elle, quelque 270.000 morts depuis les débuts de la pandémie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : la fleur faite aux non-vaccinés

Covid-19 : 525.527 cas positifs en 24 heures, nouveau record de contaminations en France

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 20 janvier

EN DIRECT - Covid-19 : près de 19.000 classes fermées en France, un record depuis le début de la pandémie

Covid-19 : la nouvelle hausse des contaminations en France provoquée par le BA.2, un sous-variant d'Omicron ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.