Covid-19 : Allemagne, Italie, Royaume-Uni... les voisins de la France resserrent la vis avant Noël

Covid-19 : Allemagne, Italie, Royaume-Uni... les voisins de la France resserrent la vis avant Noël

CORONAVIRUS - Au moment où la France connait un assouplissement des mesures sanitaires à l'approche des fêtes, plusieurs de ses voisins prennent des mesures restrictives. Tour d'horizon d'une Europe calfeutrée.

Allemagne, Italie, Royaume-Uni, Danemark, Pays-Bas... Depuis quelques jours, plusieurs pays d'Europe durcissent leurs restrictions afin de tenter de limiter les contaminations. Objectif : contenir une troisième vague qui menace. Une stratégie qui diffère de celle actuellement en vigueur en France, où, porté par une amélioration de la situation sanitaire, le confinement a laissé sa place à un couvre-feu renforcé. 

Sans parler de la nouvelle mutation du virus détectée outre-Manche qui provoque d'ores et déjà la suspension des liaisons entre les aéroports britanniques et une partie du Vieux continent, alors que d'autres mesures pourraient suivre. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Allemagne

Depuis mercredi, l'Allemagne se reconfine. Le pays avait déjà fermé ses restaurants, bars, théâtres, cinémas, musées centres sportifs. Il va désormais plus loin en fermant crèches, écoles et magasins non-alimentaires jusqu'au 10 janvier. Certaines régions avaient pris les devants en instaurant des couvre-feux. Et la piste visant à imposer une réduction des contacts sociaux à cinq adultes maximum au sein de deux foyers différents - avec une exception entre le 24 et le 26 décembre - n'est d'ailleurs pas à exclure. 

Autriche

L'Autriche, elle, ne compte pas opérer dans l'urgence puisqu'elle attendra le lendemain des fêtes pour un troisième confinement strict et long du 26 décembre au 24 janvier 2021. Les écoles et les commerces pourront rouvrir dès le 18 janvier.

Royaume-Uni

Londres et le sud-est de l'Angleterre se reconfinent également pour juguler une nouvelle souche du coronavirus. Déjà soumis à des restrictions sévères, les habitants sont désormais placés sous le quatrième niveau d'alerte, le plus élevé. Ils ont ainsi pour consigne de rester chez eux. Les commerces non-essentiels, eux, ont dû baisser leur rideau dès samedi. Les pubs, restaurants et musées étaient déjà fermés depuis le week-end précédent.

Danemark

Même chose pour le Danemark, qui fermera ses commerces du vendredi 25 décembre au 3 janvier, à l'exception des surfaces alimentaires ainsi que des pharmacies. La fermeture des centres commerciaux est quant à elle intervenue dès ce jeudi afin de limiter de grands rassemblements de consommateurs. Une décision qui fait suite au semi-confinement déjà été mis en place il y a plusieurs semaines dans le pays avec la fermeture des collèges, lycées, bars, restaurants, centres sportifs et lieux culturels. 

Lire aussi

Italie

L'Italie fait également partie des pays durement frappés par le virus. Ainsi, la botte inflige le même sort à sa population : un reconfinement pour les fêtes. Tout le pays sera classé "rouge". Les commerces, les bars et les restaurants seront fermés et les habitants devront présenter un motif impérieux pour sortir dès lundi. Une seule sortie par foyer et par jour sera autorisée à l'exception de Noël. Les Italiens auront le droit ce jour-là uniquement de sortir pour participer à un repas restreint en famille.

Pays-Bas

Plutôt épargnés jusqu'alors, les Pays-Bas, qui font face à un fort rebond épidémique, ont imposé un confinement à la population jusqu'à la mi-janvier. Les écoles et les commerces non-essentiels y étaient déjà fermés. 

République Tchèque

Pour l'instant, la République Tchèque est moins sévère avec, pour seule instauration, un couvre-feu entre 23h et 5h du matin dans tout le pays. Ce qui n'a cependant pas manqué de vider considérablement les rues de sa capitale, Prague. 

Suisse

La Suisse, elle aussi relativement épargnée jusqu'ici, fermera ses restaurants et ses lieux culturels dès mardi. Elle laisse néanmoins les autorités locales décider de la fermeture, ou non, des pistes de ski et des remontées mécaniques. 

Suède

Enfin, autre pays lourdement affecté par cette deuxième vague : la Suède. Celle qui n'avait encore pris aucune mesure jusqu'à aujourd'hui, poussant de nombreuses voix à s'interroger quant à sa stratégie, vient de recommander le port du masque dans les transports en commun à sa population. Le royaume vient en outre de limiter le nombre de convives à quatre par table dans les restaurants. 

À noter, pour ce qui concerne les États membres de l'UE, la campagne de vaccination contre le Covid-19 devrait commencer les 27, 28 et 29 décembre 2020, selon la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : Véran confirme "des mesures supplémentaires" si le virus continue sa progression

Cluster en Haute-Savoie : que faisait le groupe d'étudiants britanniques dans cette station de ski ?

EN DIRECT - Covid-19 : "Les variants changent complètement la donne depuis trois semaines", affirme Jean-François Delfraissy

En cas de reconfinement, Blanquer aspire à garder les écoles ouvertes

Covid-19 : l'Espagne n'a plus les moyens de reconfiner

Lire et commenter