"Très, très préoccupant" : le variant Delta menace la levée des restrictions au Royaume-Uni

Les vaccins commencent à prouver leur efficacité à grande échelle. Au Royaume-Uni, le nombre de contaminations repart à la hausse.

MUTATION - Le Premier ministre britannique a prévenu samedi que la propagation dans son pays du variant Delta était "très préoccupante", faisant craindre un report de la levée des dernières restrictions anti-Covid.

Les dernières restrictions anti-Covid pourront-elles être levées comme prévu le 21 juin en Angleterre ? Rien n'est moins sûr. Le variant Delta inquiète au plus haut point les autorités : le Premier ministre britannique Boris Johnson a jugé ce samedi "très préoccupante" la propagation du virus. 

"Il est clair que le variant indien est plus transmissible et que les cas et les niveaux d'hospitalisation augmentent", a déclaré à Sky News le dirigeant, en marge du sommet du G7 en Cornouailles. "Maintenant, nous ne savons pas exactement dans quelle mesure cela va se traduire par une surmortalité", a-t-il tempéré, "mais il s'agit clairement d'une question très, très préoccupante". 

La levée des restrictions repoussée de quatre semaines ?

Les chiffres diffusés par les autorités illustrent la part croissante du variant Delta dans l'épidémie en Angleterre : les contaminations sont en hausse, et dépassent désormais les 7.000 nouveaux cas par jour. Environ 60% plus contagieux que le variant Alpha qui était apparu en Angleterre, le variant Delta est désormais dominant au Royaume-Uni.

Ce constat dressé, le pays pourra-t-il retrouver sa normalité le 21 juin ? La levée des dernières mesures (limite sur les rassemblements et mariages, service au bar, ouverture des discothèques...) est en effet prévue pour cette date. "Ce que nous voulons, c'est nous assurer que cette feuille de route est irréversible", a affirmé Boris Johnson, "mais vous ne pouvez pas avoir une feuille de route irréversible si vous n'êtes pas prêt à être prudent".

Lire aussi

De son côté, la presse britannique a dévoilé l'hypothèse envisagée par le gouvernement pour freiner la propagation du variant. Les médias ont en effet évoqué un possible report de quatre semaines pour la levée totale des restrictions, ce qui inquiète certaines entreprises. "De nombreux pubs, restaurants et autres établissements sont à bout de souffle", a affirmé dans un communiqué Mark Littlewood, directeur du groupe de réflexion néolibéral Institute of Economic Affairs (IEA), jugeant qu'un report "pourrait porter le coup de grâce à un secteur qui comptait sur l'été pour récupérer ses pertes".  Selon lui, un report entraînerait des pertes pour l'économie d'un milliard de livres (1,17 milliard d'euros) par semaine.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Trois choses à savoir sur Novavax, le nouveau vaccin dont vous entendrez bientôt parler

EN DIRECT - Covid-19 : Londres supprime la quarantaine obligatoire pour les voyageurs vaccinés venant de France métropolitaine

Extension du pass sanitaire : les points que le Conseil constitutionnel pourrait censurer

Ile de Ré : menacés d'expulsion, ces propriétaires de mobil-homes ont le sentiment de "faire tache"

The Offspring se sépare de son batteur qui ne s’est pas fait vacciner pour raisons médicales

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.