Covid-19 : baisse d'un an de l'espérance de vie aux États-Unis, les minorités particulièrement touchées

Covid-19 : baisse d'un an de l'espérance de vie aux États-Unis, les minorités particulièrement touchées

ÉTATS-UNIS - L'espérance de vie a chuté d'un an outre-Atlantique au cours du premier semestre 2020, à cause de l'apparition de la pandémie. Elle atteint son plus bas niveau depuis 2006.

C'est une autre conséquence de l'épidémie. L'espérance de vie aux États-Unis a chuté d'un an au premier semestre 2020, au début des ravages de la pandémie de Covid-19, selon des chiffres préliminaires des autorités sanitaires américaines publiés ce jeudi. "Dans la première moitié de 2020, l'espérance de vie à la naissance pour toute la population américaine était de 77,8 ans, en baisse d'un an" par rapport à 2019, indique un rapport des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). Il s'agit du niveau le plus bas depuis 2006.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Toutefois, toutes les catégories de la population américaine ne sont pas touchées de la même manière. Ainsi, les minorités ont été les plus frappées par cette baisse. Les personnes noires ont perdu presque trois ans d’espérance de vie, et les personnes hispaniques quasiment deux, ont détaillé les CDC. La population noire a plus précisément perdu 2,7 ans d'espérance de vie au cours des six premiers mois de 2020 (passant de 74,7 à 72), tandis que la population hispanique a, elle, perdu 1,9 an (81,8 à 79,9), et la population blanche 0,8 an (à 78 ans).

La France connaît aussi une baisse de l'espérance de vie

En cause : leur plus grande vulnérabilité face au Covid-19. Les membres des minorités aux États-Unis sont en effet plus susceptibles d'occuper des emplois comme conducteur de bus ou de train ou de travailler dans les supermarchés, et ont été particulièrement frappés par la maladie. Une inégalité qui se traduit dans les chiffres : les Afro-Américains comme les Hispaniques ont ainsi 2,8 fois plus de chances de mourir du Covid-19 que les personnes blanches, selon les autorités sanitaires.

Les États-Unis, qui ont observé une baisse de l'espérance de vie entre 2014 et 2018 en raison des overdoses par opiacés, ne sont pas le seul pays touché par cette diminution. En janvier, la France a elle aussi connu une baisse de l'espérance de vie à la naissance provoquée par la pandémie de Covid-19. Selon les dernières données de l'Insee, l'espérance de vie en France est désormais de 79,2 ans pour les hommes (en baisse de six mois) et de 95,2 ans pour les femmes (en baisse de quasiment cinq mois).

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Le coronavirus ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, selon l'OMS

Les 65-75 ans, avec comorbidités, "peuvent se faire vacciner" avec AstraZeneca, annonce Olivier Véran

Lire et commenter