Certificat sanitaire : à quoi pourraient ressembler nos voyages en Europe cet été ?

Une zone de test du Covid-19 à l'aéroport d'Orly, en région parisienne, en novembre 2020.

FRONTIÈRES – La mise en œuvre d’un certificat sanitaire, actuellement à l'étude au niveau européen, devrait permettre à ceux qui l'adoptent de voyager sans encombre sur le continent à compter du mois de juin. Voici ce que l'on en sait pour l'heure.

L’Union européenne travaille à ce que l’été soit le plus normal possible et que le tourisme redécolle. Pour faciliter les déplacements entre les pays européens, les 27 États-membres souhaitent mettre en œuvre un certificat sanitaire à compter du mois de juin sur le continent. 

Annoncé par le commissaire européen Thierry Breton fin mars sur LCI, et mentionné dimanche par Emmanuel Macron dans son interview sur la chaîne américaine CBS, ce certificat sera accessible en version numérique ou papier et sera facultatif. Ainsi, il ne serait plus question de respecter une quarantaine pour visiter un pays voisin ou alors de produire systématiquement un test de dépistage négatif. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Les dernières infos sur la vaccination et le déconfinement

Des voyageurs testés, vaccinés ou immunisés

Comme l’a précisé la Commission européenne, "ce certificat prouvera qu'une personne a été vaccinée contre la COVID-19, a reçu un résultat négatif à un test de dépistage ou a guéri de la COVID-19". En d’autres termes, il inclura trois types de certificats : la preuve d’une vaccination, d’un test négatif qu'il soit antigénique ou PCR, ou bien la production d’une prise de sang en cas de contamination passée. Les enfants seront, eux aussi, concernés par la nécessité de se faire dépister contre le Covid -la vaccination n’étant pas prévue à leur égard, a annoncé Thierry Breton dimanche 18 avril sur BFM. "On peut commencer à se projeter", a souligné à cette occasion le commissaire européen. 

Ce pass sanitaire permettra donc aux habitants des 27 pays membres de l’Union européenne de voyager en présentant ce certificat, qui devrait prendre la forme d'un code QR contenant les informations nécessaires, mais aussi aux ressortissants de l’Islande, de la Norvège, de la Suisse et du Liechtenstein, des pays appartenant à l’espace Schengen. Les autorités européennes voient déjà au-delà de l’été et ont fixé à un an la durée d’application d’un règlement relatif au certificat sanitaire. 

L'exécutif européen table sur une harmonisation des mesures avec un certificat unique et lancé en même temps sur le continent. Annoncé jusqu'ici pour le 15 juin, il pourrait entrer en vigueur un peu plus tard, d'ici la fin juin. En effet, si ses modalités sont votées par les eurodéputés du 7 au 10 juin dans le cadre de l’adoption d'un règlement relatif à ce certificat, son utilisation sera effective au courant du mois sur l’ensemble du continent.

Lire aussi

En parallèle, pour faciliter les déplacements des Français hors de l’Hexagone cet été, la Direction générale de la Santé (DGS) planche sur l’expérimentation de TousAntiCovid-Carnet, fonctionnalité de l’application de traçage du gouvernement qui servira à conserver la preuve d’un test négatif et d’une attestation de vaccination. "À court terme, cette nouvelle fonctionnalité de l’application TousAntiCovid permettra notamment de faciliter les déplacements entre la métropole et les territoires ultramarins et la Corse puis avec les autres pays de l’Union européenne", a précisé la DGS. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages et aux vents forts : 13 départements en vigilance, risque de "phénomène violent"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Elle a tué son mari qui la tyrannisait : Valérie Bacot témoigne dans "Sept à Huit" avant son procès

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.