Depuis Wuhan, un médecin français conseille à la France de mettre en place le même confinement qu'en Chine

Depuis Wuhan, un médecin français conseille à la France de mettre en place le même confinement qu'en Chine
International

SANTE - Alors que la France pourrait rallonger la période de confinement, depuis Wuhan, un médecin français préconise au gouvernement d'aller plus loin, et de mettre en place un confinement total sur le modèle de la Chine.

En Chine, le confinement a payé. Pour le deuxième jour consécutif, la pays n'a rapporté vendredi aucune nouvelle contamination d'origine locale au coronavirus. Un modèle à suivre ? C'est ce que pense un médecin français installé à Wuhan, ville où le virus a été détecté pour la première fois fin 2019. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Lire aussi

Interrogé par TF1, le docteur Philippe Klein a en effet préconisé d'instaurer en France en confinement total, et d'appliquer la méthode mise en place par les Chinois. Il a expliqué que les cas les plus sévères avaient été placés "dans les hôpitaux. Les formes les plus mineures, 85% des personnes, on les a placés dans des stades ou des salles d’exposition tous ensemble. Et les personnes qui étaient au contact de ces personnes caractérisées comme positives, on les a placées dans des hôtels."

Une "guerre éclair"

Il sous-entend également que le pouvoir doit être plus ferme, alors qu'en France le confinement a parfois du mal à être respecté. Toute une organisation doit être repensée : en Chine, la nourriture était livrée sur le palier de porte des habitants, ces derniers ne se déplaçaient plus pour aller faire leurs courses. "C’est une organisation politique extrêmement centralisée. Lorsqu’une décision est prise en haut de l’Etat, cette décision arrive très rapidement au niveau des comités de quartier qui appliquent les mesures au sein des quartiers", a indiqué Philippe Klein. 

"Les Chinois ont mené une guerre éclair, ils nous ont montré qu’on pouvait contrôler cette épidémie en quelques semaines. Nous devons faire de la même façon", a-t-il conclu.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent