Covid-19 : deux revues médicales britanniques alertent sur le relâchement lors des fêtes de Noël

Covid-19 : deux revues médicales britanniques alertent sur le relâchement lors des fêtes de Noël

MISE EN GARDE – Le British Medical Journal et le Health Service Journal appellent les autorités britanniques à renforcer les restrictions pour Noël, sans quoi le nombre de décès au Royaume-Uni pourrait augmenter.

Un nouvel avertissement avant les fêtes. Deux revues médicales britanniques de premier plan ont exhorté ce mardi le gouvernement de Boris Johnson à revenir sur le relâchement des restrictions anti-Covid durant la période de Noël, avertissant qu'il pourrait entraîner de nombreux décès supplémentaires. Et pour cause : les autorités britanniques ont décidé d'autoriser trois foyers différents à se rencontrer à l'intérieur pendant cinq jours, du 23 au 27 décembre, levant provisoirement les restrictions qui s'appliquent à la plupart du pays.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Dans un éditorial conjoint, le British Medical Journal et le Health Service Journal estiment que cela pourrait entraîner une congestion du service public de santé (NHS), alors que les infections et les hospitalisations repartent à la hausse dans certaines régions. "Nous pensons que le gouvernement est sur le point de commettre une autre erreur majeure qui coûtera la vie à de nombreuses personnes", soulignent les revues. "Le nombre de patients hospitalisés avec le Covid-19 continuant à augmenter, et une troisième vague étant presque inévitable, les hôpitaux du NHS risquent d'être confrontés à un choix difficile : être submergés ou stopper les interventions facultatives et non urgentes", ajoutent-elles.

Vers de nouvelles restrictions annoncées mercredi ?

Elles appellent le Royaume-Uni à suivre "les exemples plus prudents" de pays voisins comme l'Allemagne, l'Italie et les Pays-Bas. Le ministre de la Santé, Matt Hancock, avait indiqué lundi n'avoir aucune intention de revenir sur ce relâchement, mais certains journaux font état d'une possible révision de la mesure mercredi.

Cet avertissement intervient au lendemain de l'annonce du passage de Londres et de certaines régions du sud-est, où l'épidémie gagne du terrain, au plus haut niveau des restrictions dès mercredi. Les autorités ont également indiqué avoir détecté une nouvelle variante du coronavirus, potentiellement impliquée dans la transmission galopante observée dans ces régions.

Lire aussi

Dans les zones soumises au niveau le plus sévère des restrictions, les hôtels, pubs et restaurants doivent fermer (sauf pour la livraison et la vente à emporter), ainsi que les lieux culturels comme les cinémas, théâtres et musées. Si les commerces et écoles restent ouverts, les interactions sociales demeurent limitées. Les habitants de ces zones ont interdiction de se mélanger avec des personnes faisant partie d'un autre foyer, excepté dans certains endroits ouverts comme les parcs.

Malgré ces restrictions, le Royaume-Uni reste le deuxième pays le plus endeuillé en Europe avec plus de 64.500 morts, juste derrière l'Italie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : Éric Zemmour blessé au poignet après avoir été chahuté en début de meeting

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

EN DIRECT - Covid-19 : vers de nouvelles mesures ? Emmanuel Macron préside un Conseil de défense à l'Élysée

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.