Covid-19 : les États-Unis rouvriront "début novembre" leurs frontières à tous les voyageurs vaccinés

Les États-Unis rouvriront "début novembre" leurs frontières à tous les voyageurs vaccinés

WELCOME BACK - La Maison Blanche annonce le retour des voyages internationaux à partir de "début novembre" pour tous les vaccinés, en exigeant des tests, le port du masque et un traçage. Une première depuis le début de la crise sanitaire, en mars 2020.

Vingt mois après, les Européens vont de nouveau pouvoir fouler le sol américain. La Maison Blanche annonce ce lundi 20 septembre que tous les voyageurs internationaux pourront franchir les frontières américaines à partir de "début novembre". Une condition devra être remplie : qu'ils soient entièrement vaccinés contre le Covid-19. Pour les voyageurs en provenance de l'Union européenne, du Royaume-Uni ou encore de Chine, il s'agit d'une première depuis le début de la crise sanitaire, en mars 2020.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Toutefois, en plus du vaccin, les États-Unis prévoient plusieurs mesures pour limiter le risque de contamination outre-Atlantique. Ainsi, les voyageurs en provenance de l'étranger devront se faire tester et porter un masque, alors qu'un système permettant de contacter ces personnes sera mis en place, précise Jeff Zients, coordinateur de la lutte contre la pandémie à la Maison Blanche.

Un choix "dicté par la science"

Il a également insisté sur le fait que cette décision, qui intervient dans un contexte de grande tension entre la France et les États-Unis, était "dictée par la science". Les États-Unis ont pris le temps, selon lui, de mettre en place un système global basé sur "les individus" et non sur des différences de traitement selon les pays de provenance. Il n'a cependant pas indiqué dans l'immédiat quels vaccins seraient reconnus par les États-Unis pour permettre l'entrée des voyageurs.

Le coordinateur de la lutte contre la pandémie de Joe Biden a précisé par ailleurs que les Américains non vaccinés qui reviendraient aux États-Unis après un séjour à l'étranger seraient, eux, soumis à des obligations de test encore plus strictes. Il leur sera ainsi demandé d'être testés dans la journée qui précède leur retour, et d'être testés à nouveau après leur arrivée sur le sol américain.

Lire aussi

L'annonce américaine a rapidement été saluée lundi par Le Royaume-Uni comme une "excellente nouvelle". "C'est important pour notre reprise économique, nos familles et nos échanges commerciaux", a poursuivi sur Twitter la cheffe de la diplomatie britannique, Liz Truss.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand toujours au coude-à-coude

EN DIRECT - Covid-19 : les États-Unis "prêts" à vacciner les enfants de 5 à 11 ans dès le mois prochain

"Maintenant, il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer recadre Eric Zemmour

Tempête Aurore : 9 départements en vigilance orange, des rafales jusqu'à 130 km/h attendues

Enseignants menacés de mort à Marseille : un homme placé en garde à vue

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.