Italie : ce stock de 29 millions de doses de vaccin AstraZeneca qui interpelle Bruxelles

Italie : ce stock de 29 millions de doses de vaccin AstraZeneca qui interpelle Bruxelles

VACCINATION - Un contrôle mené par Bruxelles a permis de découvrir des millions de doses, stockées par AstraZeneca en Italie. Non sans s'interroger sur leur destination finale...

AstraZeneca dans la tourmente. Le laboratoire, accusé par l'UE de ne pas respecter les approvisionnements promis, est confrontée à une polémique en provenance d'Italie. C'est là, à quelques kilomètres de Rome qu'un stock de 29 millions de doses a été découvert, ont révélé mercredi les médias locaux. Des doses dont la destination finale demeure une énigme…

Selon le quotidien La Stampa, le butin est stocké dans l'usine de Catalent Inc., sur la petite commune D'Agnani. Un lieu stratégique, puisque le laboratoire britannico-suédois AstraZeneca y fait embouteiller sa substance active.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Les dernières infos sur la vaccination et le déconfinement

Cette étape du "fill and finish" terminée, les doses doivent être dispersées, selon le laboratoire, entre deux clients : 16 millions pour le marché européen, 13 millions pour Covax, le programme de l'OMS pour les pays à "faible revenu".

"La question de l'interdiction de ces exportations se posera"

Problème : du côté des autorités, des doutes ont été émis concernant la réalité de ces expéditions. La destination des doses italiennes "doit encore être clarifiée", a fait savoir aux Échos l'Élysée, précisant que "si ces doses étaient destinées à la réexportation, la question de l'interdiction de ces exportations se posera"

En clair : l'approvisionnement du Royaume-Uni, c'est fini. C'est ce que Gabriel Attal a martelé ce mercredi, à la sortie du Conseil des ministres, estimant qu'AstraZeneca a tenu en "quasi-intégralité" ses engagements "avec la Grande-Bretagne mais pas avec l'Union européenne". Et le porte-parole du gouvernement de dénoncer "une situation totalement inacceptable".

Lire aussi

Force est de constater que le voisin anglais a pris de l'avance sur ses anciens partenaires. L'UE a exporté quelque 10 millions de doses, tous vaccins confondus, vers le Royaume-Uni entre le 1er février et mi-mars. Mais à l'inverse, elle n'a reçu aucune dose produite sur le sol britannique - alors que le contrat signé par AstraZeneca prévoyait la livraison de doses produites dans deux usines au Royaume-Uni.

Preuve que la gestion de sa production par AstraZeneca interpelle l'UE, les stocks d'Agnani ont été retrouvés dans le cadre d'une inspection de la "task force" mise sur pied par Thierry Breton. Le commissaire européen s'est en effet fixé un objectif : connaitre les quantités de doses réellement produites par AstraZeneca sur le continent. Et ce afin, peut-être, de comprendre les retards auxquels font face les membres de l'UE. Le compte n'y est pas : l'an dernier, le laboratoire avait promis à l'UE jusqu'à 360 millions de doses à la mi-2021. La semaine dernière, il a concédé qu'il n'en livrerait que 100 millions….

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Israël/Palestine : le conseil de sécurité de l'ONU toujours désuni

EN DIRECT - Gaza : l'immeuble abritant des médias, une cible "parfaitement légitime" selon Netanyahu

Les bénéfices réalisés sur Vinted sont-ils déclarés aux impôts ?

Marghe, gagnante de "The Voice 2021" : "Florent Pagny m’a dit que j’avais un ange gardien"

Comment fonctionne le "Dôme de fer" d'Israël ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.