Covid-19 : l'Italie bloque l'exportation de vaccins AstraZeneca vers l'Australie, première en Europe

Selon le quotidien La Repubblica, la décision porterait sur 250.000 doses.

VACCINATION - L'Italie a bloqué l'exportation vers l'Australie de doses du vaccin AstraZeneca produites sur le sol européen. La première illustration d'un mécanisme de protection mis en place par l'UE.

L'Italie, avec le feu vert de Bruxelles, est le premier pays européen à bloquer l'exportation de vaccins produits sur le continent. Il s'agit de 250.000 doses produites par AstraZeneca à Anagni, dans le Latium, qui devaient être exportées en Australie. Cette décision, sans précédent, a été prise en application de nouvelles règles européennes permettant aux pays membres de l'Union de bloquer des exportations de vaccins anti-Covid, avec l'accord de la Commission européenne. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

AstraZeneca a été vivement critiqué par les gouvernements européens après avoir annoncé en janvier ne pouvoir livrer au premier trimestre qu'un tiers des 120 millions de doses qu'il avait initialement promises aux Vingt-Sept, en raison de difficultés manufacturières sur une usine belge. L'argument n'avait pas convaincu Bruxelles, qui rappelait que trois autres usines étaient mentionnées dans le contrat signé avec l'UE.

Les douanes européennes mises à contribution

Depuis fin janvier, la Commission impose des garde-fous aux exportations de vaccins anti-Covid produits dans l'UE, afin de garder le contrôle des doses qui sont destinées aux Vingt-Sept. Le dispositif prévoit notamment que les États exercent eux-mêmes ce contrôle via leurs douanes nationales, en examinant les demandes d'autorisation d'exportation soumises par les laboratoires, avant de solliciter l'aval de la Commission.

"L'autorité compétente italienne a reçu une demande d'AstraZeneca pour l'autorisation d'exporter des vaccins (...) et envoyé sa proposition de décision (de refus) à la Commission", a expliqué à l'AFP une autre source européenne. L'exécutif européen "a le dernier mot puisque l'État membre est tenu de se prononcer sur la demande d'autorisation 'conformément à l'avis de la Commission", souligne-t-elle.

Lire aussi

De même source, la Commission "tient à jour un tableau des demandes d'exportation de vaccins anti-Covid et des engagements correspondants" des laboratoires dans le cadre des accords de précommandes passés par l'UE, et c'est sur cette base qu'elle a approuvé la décision italienne. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Avec 100.000 morts du Covid, où la France se situe-t-elle dans le monde ?

VIDÉO - La directrice de la pharmacovigilance danoise s'évanouit en pleine conférence de presse

Réouvertures : les musées et les terrasses prioritaires, selon Emmanuel Macron

EN DIRECT - 100.000 morts du Covid : "Nous n’oublierons aucun visage, aucun nom", promet Emmanuel Macron

Funérailles du prince Philip : Harry et William ne marcheront pas côte à côte

Lire et commenter