Covid-19 : plus d'un million de chèques de relance envoyés par erreur à des Américains décédés

Covid-19 : plus d'un million de chèques de relance envoyés par erreur à des Américains décédés
International

ETATS UNIS - L'administration Trump a envoyé par erreur des chèques d'aide gouvernementale à plus d'un million de personnes décédées, a indiqué jeudi une agence indépendante dans un rapport transmis au Congrès.

La bourde qui valait plus d'un milliard de dollars. L'administration Trump a envoyé par erreur des chèques d'aide gouvernementale à plus d'un million de personnes décédées, a fait savoir ce jeudi une agence indépendante. Un "bug" qui s'explique, selon les patrons du Trésor, par l'urgence dans laquelle cette mission s'est déroulée.

 "Selon l'inspecteur général du Trésor pour l'administration fiscale, au 31 mai, près de 1,1 million de paiements totalisant près de 1,4 milliard de dollars ont été versés à des personnes décédées" fautes de fichiers à jour. Pour leur défense, les responsables du Trésor interrogés ont indiqué avoir dû agir dans la précipitation, puisqu'ils avaient obligation de verser l'argent "le plus vite possible", en quelques semaines.

Les registres de décès pas à jour

Concrètement, l'administration américaine est accusée de cafouillages, certains foyers ne correspondant pas aux critères d'attribution ayant reçu une aide. L'agence précise ainsi qu'en vue d'aider les ménages, l'agence du gouvernement fédéral qui collecte les impôts sur le revenu et les taxes diverses (Internal Revenue Service ou IRS), ainsi que le Trésor, ont distribué au total 160,4 millions de paiements totalisant 269,3 milliards de dollars dont 1,4 milliard versés à des personnes décédées.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Ces versements s'inscrivent dans le cadre de l'énorme plan d'aide – plus de 2.000 milliards de dollars -, adopté fin mars par le Congrès. Appelé "CARES Act", ce plan est destiné à atténuer l'impact économique de la pandémie pour les travailleurs et les entreprises américaines les plus vulnérables. Acculés par le temps, "les responsables du Trésor ont déclaré que pour les trois premiers lots de paiements, le Trésor et l'IRS ont utilisé un grand nombre des procédures opérationnelles développées en 2008 (pendant la Grande récession) pour les paiements de relance, qui n'incluaient pas l'utilisation des registres de décès (de la sécurité sociale) comme filtre pour interrompre les paiements aux personnes mortes", précise le rapport.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent