Avec la réouverture des restaurants et lieux culturels, l'Italie retrouve un semblant de vie normale

Les bars, restaurants, cinémas et salles de spectacles rouvrent partiellement ce lundi 26 avril en Italie.

LIBERTÉ - Sous cloche depuis le 15 mars dernier, l'Italie desserre l'étau en rouvrant partiellement de nombreux lieux publics ce lundi 26 avril.

Les Français en rêvent... À partir de ce lundi 26 avril, leurs voisins italiens peuvent (re)prendre du bon temps dans les restaurants, les cafés et les bars. Pour la première fois depuis de longues semaines, le service est à nouveau autorisé en terrasse jusqu'au couvre-feu, maintenu à 22h. Les cinémas, théâtres et salles de concert sont également concernés, avec un public limité à 50% de leurs capacités. Viendra ensuite le tour des piscines, des salles de gym et des parcs de divertissement d'ici au 1er juillet.  

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Cette levée de restrictions intervient dans un contexte où l’Italie continue d’enregistrer plus de 300 morts en moyenne chaque jour en raison de l'épidémie du Covid-19. Le chef du gouvernement Mario Draghi assure toutefois qu’il prenait un "risque calculé" avec un nombre de contagions et d’admissions en réanimation en baisse. Et une campagne de vaccination qui démontre son efficacité avec 350.000 doses personnes vaccinées tous les jours. 

Cependant, "il est clair que si la réouverture progressive est interprétée comme un retour à la vie d’avant, un nouveau pic de contagions pourrait compromettre la saison estivale", met en garde Nino Cartabellotta, dirigeant de la fondation GIMBE, spécialisée dans les questions de santé publique.

191,5 milliards d'euros de l'UE

Pendant que les Italiens renouent avec un semblant de vie normale, Mario Draghi doit présenter au Parlement son plan de relance financé par l’Union européenne (UE), doté de 750 milliards d'euros, dans la journée. Avec l'objectif de revigorer son économie.

Premier pays européen durement frappé par la pandémie, l'Italie en est le principal bénéficiaire avec 191,5 milliards d'euros de prêts et subventions. Un premier "feu vert" de l'UE au plan de relance italien est intervenu ce samedi 24 avril, a annoncé Mario Draghi en Conseil des ministres après un entretien téléphonique avec la présidente de la Commission Ursula von der Leyen.

Lire aussi

Parmi les priorités affichées figurent la rénovation d'infrastructures vieillissantes (autoroutes, voies ferrées...), les énergies renouvelables, l'internet à haut débit ainsi que la numérisation des entreprises et des administrations. Un autre objectif sera de combler le fossé entre le nord et le sud de la péninsule, tout en venant au secours des jeunes et des femmes, particulièrement affectés par la crise actuelle.

Mario Draghi a aussi mis l'accent sur l'importance de s'attaquer à des problèmes déjà présents avant la pandémie, comme la fraude fiscale, la bureaucratie ou encore la lenteur de la justice.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Macron et Al-Sissi s'entretiennent avec le roi de Jordanie

Covid-19 : un tiers de la population de l'UE a reçu au moins une dose

Gérald Darmanin s'invite à la manifestation des policiers devant l'Assemblée le 19 mai

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

Carte bancaire : vos achats en ligne de plus de 30 euros désormais soumis à l'authentification forte

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.