Covid-19 - Des hôtesses de l'air contre la vaccination à Rome ? Attention à cette vidéo détournée

Cette vidéo illustre l'action d'ex-hôtesses d'Alitalia pour dénoncer la vague de licenciements et les réductions de salaire, le 20 octobre 2021

DÉTOURNÉE - Une action d'hôtesses de l'air à Rome est présentée comme la preuve de l'opposition de ce secteur à la vaccination obligatoire contre le Covid-19 pour tous les salariés du public et du privé. Il s'agit d'une vidéo détournée.

"Le silence en dit parfois plus que tous les mots." C'est avec ces mots que le directeur de la publication du blog France Soir, Xavier Azalbert, a commenté ce vendredi 22 octobre une vidéo venue de Rome. "Aujourd'hui, place du Capitole à Rome, les hôtesses non vaccinées d'Alitalia ont manifesté (…) contre leur licenciement qui les laisse nues et sans ressources", indique le tweet original, publié ce jeudi 21 octobre et vu près de 47.000 fois. S'il insinue que ces hôtesses luttaient contre l'obligation vaccinale dans le pays, c'est totalement faux.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Il est vrai que depuis plusieurs semaines, les actions se sont multipliées de l'autre côté des Alpes, où le pass sanitaire est devenu indispensable pour tous les salariés du public comme du privé. De nombreuses images nous sont donc parvenues de ces actions, relayées compulsivement par les militants anti-pass sanitaire de l'Hexagone, dont le propriétaire de ce média devenu titre de désinformation.

Un "flashmob" contre la faillite d'Alitalia

Ici, on voit une dizaine de femmes se tenir droite, en silence. Tout au long de cette séquence de plus de deux minutes, elles vont doucement se déshabiller, jusqu'à finir en petite tenue, symbole de leur situation économique. Seulement, celle-ci n'est pas liée à l'épidémie ou la vaccination.

Une rapide recherche sur Google avec quelques mots-clés permet de trouver des vidéos et articles sur ce "flashmob". Dans la presse italienne, on lit que ces femmes sont toutes d'anciennes hôtesses d'Alitalia. Seulement, elles n'ont pas été licenciées pour absence de pass sanitaire, mais parce que la compagnie aérienne a fait faillite et fermé définitivement après 75 ans d'activité. Tous ses vols ont été annulés depuis le 15 octobre, laissant ces anciennes salariées sur le tarmac. "Des dizaines d'hôtesses de l'air ont mené leur manifestation devant journalistes, salariés et autres promeneurs, dans le but de dénoncer les conditions de travail suite au rachat d'Alitalia par Ita Airways", écrit par exemple le Libero Quotidiano

Le syndicat de l'aviation italien a quant à lui retransmis en direct sur Facebook cette "protestation silencieuse contre le mépris de la loi et l'arrogance avec laquelle l'ITA Airways a mis à la porte 8000 employés de l'ancienne compagnie aérienne nationale". 

Lire aussi

Même pour ceux qui ne sont pas italophones, il était aisé de connaître l'origine de cette action, qui a également eu un écho en France. Plusieurs titres de presse ont ainsi tenu à évoquer le désarroi de ces travailleuses, "mises à nu" par leur ancienne compagnie ... Et dont la colère a été récupérée à des fins mensongères. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sous Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : les personnels non-vaccinés ne seront pas radiés à l'hôpital de Belfort

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

EN DIRECT - Conférence de presse d'Emmanuel Macron : suivez notre édition spéciale

Avant son débat face à Bruno Le Maire, que propose Eric Zemmour sur l'économie ?

Le variant Omicron semble avoir un taux de réinfection plus élevé, prévient l'OMS

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.