Des rappels de vaccin imposés tous les six mois en Israël ? C'est plus compliqué que ça...

Les propos de Benjamin Netanyahu ont été surinterprétés.

CYCLE SANS FIN - Les Israéliens devront-ils aller se faire vacciner tous les 6 mois contre le Covid-19 ? Des internautes l'assurent, brandissant des propos de Benjamin Netanyahu. Des déclarations surinterprétées.

Les virus évoluent, mutent, développent des stratégies pour survivre et perdurer. Un processus bien connu qui vaut également pour le Covid-19 et qui fait craindre qu'à l'avenir, il soit nécessaire d'effectuer des rappels de vaccins pour conserver une immunité suffisante. Une perspective peu engageante pour les citoyens (encore nombreux) qui doutent de leur efficacité et/ou de leur sûreté. 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Sur les réseaux sociaux, des internautes suivent avec attention la situation en Israël, où une très large part de la population a été vaccinée. Ces derniers jours, ils ont relayé des messages indiquant que l'État hébreu prévoyait d'imposer des rappels de vaccins tous les six mois. Une perspective peu engageante aux yeux des "antivax", déjà réticents à l'idée de subir une seule injection. En Israël, rien n'indique pourtant qu'une telle récurrence est actée.

Une déclaration du Premier ministre déformée

Les publications en ligne affirmant que le vaccin serait renouvelé et imposé tous les six mois à l'avenir se basent sur un billet publié par le site Wikistrike, daté du 3 avril. Un signal d'alerte pour quiconque s'intéresse à la propagation des fake news sur Internet : cette plateforme, si elle reprend dans son nom et son logo des éléments visuels propres à Wikipédia, n'a rien d'une plateforme collaborative. L'Observatoire du conspirationnisme souligne qu'il s'agit d'un blog "à l’origine de la propagation de nombreuses fausses informations à caractère complotiste". Notamment celle "selon laquelle les frères Kouachi, auteurs de l’attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, seraient en fait déjà morts en 2014"

Malgré cet apriori négatif sur cette source, il convient d'étudier les éléments mis en avant par Wikistrike. En l'occurrence une déclaration de Benjamin Netanyahu, qui aurait déclaré publiquement : "Les 9 millions d'Israéliens doivent être vaccinés tous les 6 mois." Un tweet est partagé comme preuve, avec une vidéo du Premier ministre. Des images retransmises par la version anglophone de la chaîne saoudienne Al-Arabiya. Un sous-titrage permet d'isoler les propos dont il est question. "Nous travaillons sur l'approvisionnement de 36 millions de vaccins supplémentaires", commence alors le dirigeant.

Dans la suite de son intervention, Benjamin Netanyahu explique pourquoi ces doses sont importantes. "Nous ne savons pas la durée de la protection qu'elles confèrent, ce qui nous oblige à nous préparer au pire scénario", glisse-t-il. "C’est-à-dire devoir vacciner tous les six mois." On constate ici que le Premier ministre ne parle à aucun moment d'imposer à la population une telle échéance, mais qu'il explique simplement déployer des moyens pour garantir que les autorités puissent réagir si l'immunité venait à se révéler moins longue qu'espérée. 

Lire aussi

Pour s'assurer de la bonne traduction effectuée vers l'anglais par les équipes d'Al-Arabiya, il est possible de se tourner vers la très renommée agence Reuters. Cette dernière a évoqué la prise de parole du dirigeant israélien et effectue une retranscription identique de ses paroles. De quoi lever les éventuels doutes liés à l'écueil de la langue. Pourquoi un site tel que Wikistrike a-t-il déformé les propos tenus lors de cette conférence de presse ? Plusieurs hypothèses sont envisageables, on peut notamment imaginer que cela contribue à présenter la vaccination comme un engrenage dont on ne pourrait sortir, une situation de nature à renforcer l'opposition des personnes hostiles aux vaccins.

Quand il évoque une vaccination réitérée dans un délai de six mois, soulignons que Benjamin Netanyahu a raison de parler d'une hypothèse pessimiste. Si les experts ne connaissent actuellement pas la durée de l'immunité procurée par les vaccins, le temps durant lequel le patient sera protégé semble toutefois "supérieure à la grippe", expliquait il y a quelques semaines aux Vérificateurs l'infectiologue de l'Inserm Odile Launay. Et ce, "avec une protection maintenue sur un plus long terme". De bonne augure donc, même si l'apparition de nouveaux variants pourrait changer la donner.

Un internaute de LCI interrogeait notre équipe à ce sujet il y a quelques jours seulement, ayant entendu parler d'une "une étude israélienne" qui "annoncerait la validité des vaccins à six mois". Après diverses recherches, nous n'avons pas trouvé de trace d'une publication l'évoquant. Au contraire, une professeure de l'université hébraïque de Jérusalem a déclaré il y a quelques jours sur la base de récents travaux qu'il apparaît "qu'il n'y aura pas besoin de nouvelles inoculations de vaccin d'ici six mois, un an et peut-être même deux ans". Le laboratoire Pzifer, pour sa part, a annoncé que son vaccin demeurait encore efficace à 91%, six mois après la seconde injection. Et qu'il affichait de très bons résultats face au variant sud-africain.

En résumé, il est donc faux d'affirmer que le pouvoir israélien se prépare à imposer une vaccination tous les six mois à sa population. Benjamin Netanyahu assure que le pays se prépare au pire des scénarios en commandant de nouvelles doses, mais les résultats des études tendent pour l'heure à montrer que l'immunité des vaccins dépasse les six mois. Encore inconnue, cette donnée fait l'objet de multiples travaux, afin que les autorités sanitaires puisse décider de futures campagnes de vaccination à l'avenir si celles-ci se révèlent nécessaire en raison d'une baisse de la protection chez les personnes déjà vaccinées précédemment.

En vidéo

DOCUMENT SEPT À HUIT - Israël, la vie après le virus

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... les dates à connaître pour les prochaines semaines

"On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines" : le cri d'alerte du Pr Jean-François Timsit

INFO TF1/LCI - Rentrée scolaire : ce que prévoit le protocole sanitaire à partir de lundi

EN DIRECT - Covid-19 : toujours près de 6000 patients en réanimation

Rentrée scolaire, frontières, vaccination... de quoi parlera Jean Castex ce jeudi ?

Lire et commenter