Miami Beach pris d'assaut par les fêtards pour le "Spring break", un couvre-feu d'urgence imposé

Miami Beach pris d'assaut par les fêtards pour le "Spring break", un couvre-feu d'urgence imposé

PARENTHÈSE FESTIVE - En pleine pandémie de Covid-19, de nombreux touristes américains se sont rendus ces derniers jours sur les plages de Miami Beach pour y faire la fête. Face au risque de multiplication des contaminations, un couvre-feu y a désormais été imposé.

Si Olivier Véran espère que les Français pourront faire la fête "à l’automne", outre-Atlantique, celle-ci a déjà commencé. Alors que les vacances de printemps ont débuté aux États-Unis, de nombreux touristes américains, comptés en milliers, se sont rendus sur les plages de Miami Beach (Floride) ces derniers jours pour y faire la fête. "Le volume de gens est clairement supérieur à celui des années précédentes", a noté le maire de Miami Beach, Dan Gelber. "Je crois que c'est en partie parce qu'il y a peu de lieux ouverts dans le reste du pays, ou alors il y fait très froid. Ou alors ils sont fermés et en plus il y fait très froid."

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Les festivités se déroulent de jour comme de nuit, dans les bars et les restaurants. "Nous voyons sur les photos des personnes entassées dans les bars, sans masque, sans distance physique", a déploré Cindy Prins, épidémiologiste à l'Université de Floride, dans des propos rapportés par CNN. "Cela crée juste une situation malheureusement idéale pour la transmission du Covid-19."

Pour y faire face, un couvre-feu d'urgence a été imposé, entre 20h et 8h du matin. Mais les autorités craignent que son effet reste limité, tant la foule reste encore nombreuse. Selon la police de Miami Beach, les festivités pourraient durer jusqu'en avril. Ces dernières semaines, plusieurs centaines d'arrestations ont déjà eu lieu.

Lire aussi

Pays le plus endeuillé du monde, les États-Unis restent encore confrontés à plusieurs dizaines de milliers de cas de Covid-19 chaque jour, même si la tendance est à la baisse depuis janvier. Selon les données publiées par les autorités américaines et relayées par CNN, environ 12% des habitants de Floride ont reçu au moins une dose de vaccin à ce jour.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

EN DIRECT - Covid-19 : le régulateur britannique recommande de limiter le vaccin AstraZeneca aux plus de 40 ans

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

EN DIRECT - Procès Lelandais : les parents d'Arthur Noyer exaspérés par les incohérences de l'accusé

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.