Covid-19 : l'Inde au bord du gouffre, près de 4000 morts et plus de 400.000 cas en 24 heures

Covid-19 : l'Inde au bord du gouffre, près de 4000 morts et plus de 400.000 cas en 24 heures

FLAMBÉE - La situation s'est encore très largement dégradée en Inde. Ce jeudi 6 mai 2021, le pays a de nouveau battu son record quotidien de contaminations et de décès dus au Covid-19.

L'Inde toujours plus submergée par le Covid-19. Ce jeudi 6 mai 2021, le pays d'Asie a annoncé un nouveau record avec près de 4000 décès et de 412.000 nouvelles contaminations en 24 heures. Ils viennent se rajouter aux 230.168 morts et 21,1 millions de personnes positives au virus depuis le début de l'épidémie, des chiffres "sous-évalués" selon les experts. 

La situation est cependant loin d'être terminée. Les autorités préviennent, toujours ce jeudi, que le pays doit se préparer à affronter "de nouvelles vagues", rapporte l'AFP.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

A quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Ces nouveaux chiffres font pourtant suite à plusieurs jours de baisse du nombre de cas, qui avaient encouragé l'espoir de voir s'atténuer la flambée enregistrée depuis fin mars. Après un sommet de 402.000 contaminations quotidiennes vendredi 30 avril 2021, les chiffres avaient légèrement reculé à 357.000... avant de repartir à la hausse quatre jours plus tard. 

Un pic épidémique attendu d'ici plusieurs semaines

Selon les spécialistes, le pire serait donc encore à venir pour ce pays de 1,3 milliard d'habitants. Il pourrait d'ailleurs n'être atteint que d'ici plusieurs semaines.

Ce qui ne semble pas inquiéter outre mesure le gouvernement du Premier ministre Narendra Modi, qui se refuse à ordonner un confinement strict et généralisé. Face à l'inaction de l'exécutif indien, des régions dont la capitale New Delhi ainsi que les États du Bihar et du Maharashtra ont préféré jouer cavalier seul en se confinant d'elles-mêmes. 

Car le problème reste le même : le manque d'oxygène. Tous les jours, des malades en détresse respiratoire agonisent aux portes d'hôpitaux saturés. Et difficile pour le gouvernement d'établir un nombre correct de tonnes oxygène nécessaires.

En vidéo

Covid-19 en Inde : gare au relativisme sur les réseaux sociaux

L'aide internationale commence à affluer

Devant la colère qui gronde dans le pays, l'aide internationale s'organise. La Banque centrale a annoncé mercredi 6,7 milliards de dollars de prêts bonifiés destinés aux fabricants d'oxygène, de vaccins et de médicaments, ainsi qu'aux hôpitaux. Ces dix derniers jours, des cargaisons d'aide médicale d'urgence étrangère, comprenant des générateurs d'oxygène et des respirateurs ont aussi afflué depuis l'Europe, de France notamment, ou des États-Unis.

Lire aussi

Mais l'Inde aura besoin encore davantage d'oxygène jusqu'à ce que la situation se stabilise, a déclaré lundi un autre responsable du gouvernement, appelant la communauté internationale à continuer d'aider le pays. La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a appelé à une action internationale "urgente" pour empêcher "une catastrophe humanitaire qui s'aggrave" dans toute l'Asie du Sud. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages : 9 départements maintenus en vigilance orange

Régionales : Marine Le Pen dénonce un "désastre civique" et appelle ses électeurs à "déconfiner leurs idées"

Région par région, la carte de France du 1er tour

EN DIRECT - Régionales : EELV demande "solennellement" à Felizia de retirer sa liste en PACA

Régionales en Ile-de-France : Bayou et trois nuances de gauche pour "tourner la page Pécresse"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.