Vaccin russe : la Hongrie fait cavalier seul et va acheter de "larges quantités" de Spoutnik V

La Russie affirme que son vaccin contre le Covid-19 - baptisé "Spoutnik V" - sera mis en circulation dès le 1er janvier 2021.

CAVALIER SEUL - Le gouvernement hongrois a annoncé vendredi avoir conclu un accord pour acheter de "larges quantités" du vaccin russe, pas encore autorisé par les autorités sanitaires européennes.

"Des détails seront donnés plus tard". En visite à Moscou, le ministre hongrois des Affaires étrangères Peter Szijjarto, a annoncé vendredi dans une vidéo postée sur son compte Facebook, la signature d'un accord avec la Russie pour acheter de "larges quantités" du vaccin Spoutnik V. 

Cette annonce intervient alors le régulateur hongrois a donné son feu vert à l'utilisation du sérum russe cette semaine, sur fond de critiques de Budapest à l'égard des "lenteurs" du processus d'approbation des vaccins par l'Agence européenne des médicaments (EMA).

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Seuls deux vaccins sont actuellement autorisés dans l'UE : Pfizer-BioNTech et Moderna. L'avis sur celui d'AstraZeneca, déjà utilisé au Royaume-Uni, doit intervenir avant la fin du mois. Le Premier ministre souverainiste Viktor Orban a redit vendredi son impatience, au lendemain d'un sommet des Vingt-Sept par vidéoconférence sur le sujet. 

S'il n'y a pas de vaccin de l'Union, prenons-le ailleurs- Viktor Orban

"Nous devrons affronter le fait que quelque chose ne tourne pas rond au niveau de l'UE", a-t-il fustigé à l'occasion de sa traditionnelle interview radiophonique hebdomadaire. "S'il n'y a pas de vaccin de l'Union, prenons-le ailleurs. Il n'est pas possible que les Hongrois meurent à cause de ça", a ajouté le dirigeant, coutumier des bras de fer avec Bruxelles. 

"La Hongrie est le premier pays de l'UE à prendre conscience des avantages de Spoutnik V", s'était félicité jeudi dans un communiqué Kirill Dmitriev, le directeur du Fonds souverain russe (RDIF) qui a financé la mise au point du vaccin.  La Hongrie a par ailleurs commandé un million de doses du vaccin chinois Sinopharm et attend le feu vert des inspecteurs hongrois, qui se trouvent actuellement à Pékin.

Lire aussi

Les autorités russes ont déposé une demande d'enregistrement dans l'UE de Spoutnik V, efficace à plus de 90% d'après Moscou, mais l'EMA n'a pas encore entamé la procédure d'examen. S'il s'était attiré des critiques quand il avait été homologué en août 2020, il a depuis été administré à plus de 1,5 million de personnes, selon la Russie qui en a fait un instrument d'influence géopolitique.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vaccination : les dates à connaître en fonction de votre tranche d’âge

EN DIRECT - Joe Biden promet suffisamment de vaccins pour tous les adultes américains "d'ici fin mai"

Quelles sont les alternatives au confinement le week-end ?

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Covid-19 : AstraZeneca, itinéraire d'un vaccin décrié finalement réhabilité

Lire et commenter