Covid-19 : le deuxième Britannique vacciné au Royaume-Uni n'est autre que ... William Shakespeare

Covid-19 : le deuxième Britannique vacciné au Royaume-Uni n'est autre que ... William Shakespeare

TO BE OR NOT TO BE - La campagne de vaccination contre le Covid-19 a commencé ce mardi au Royaume-Uni. Et comme un clin d'oeil à cette journée historique, le deuxième patient à avoir bénéficié du vaccin Pfizer-BioNtech porte le nom du célèbre poète et dramaturge anglais.

Et si le Covid pouvait enfin être apprivoisé tout comme la célèbre "mégère" du dramaturge britannique William Shakespeare ? Son homonyme a peut-être dû y penser ce mardi lorsqu'il s'est fait vacciner à l'hôpital universitaire de Coventry au Royaume-Uni. Car si Margaret Kenan est entrée dans l'histoire en devenant la première à avoir bénéficié du vaccin Pfizer-BioNtech contre le coronavirus, elle a été suivie par un second patient qui, lui, rentrera dans les annales pour son nom illustre. 

Âgé de 81 ans, il fait partie, au même titre que plusieurs millions de Britanniques, des personnes les plus vulnérables recevant le traitement en avance sur le reste de la population. Sans lancer de grandes tirades à la façon shakespearienne, il a tout de même tenu à faire une déclaration devant les caméras de la BBC. "C'est sans précédent", a-t-il dit. "Et cela pourrait changer nos vies, n'est-ce pas ?" s'est-il interrogé. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?
C'est de mon adorable oncle dont vous parlez. Merci beaucoup de me l'avoir fait savoir, je vais le transmettre au reste de la famille, qui en sera ravi.- Emily Shakespeare

Cet épisode relaté par la BBC sur Twitter n'a pas manqué de faire réagir sa nièce Emily Shakespeare qui s'est réjouie d'apprendre la nouvelle. "C'est de mon adorable oncle dont vous parlez", a-t-elle tweeté, insistant sur le fait que ce dernier aimerait voir sa femme, ses enfants et ses petits-enfants qui ne peuvent pas lui rendre visite pour le moment. "Merci beaucoup de me l'avoir fait savoir, je vais le transmettre au reste de la famille, qui en sera ravi", a-t-elle ajouté.

Les images de ce vieil homme, très digne dans sa blouse d'hôpital portée telle une toge romaine, ont également tiré quelques larmes et des déclarations patriotiques au ministre de la Santé Matt Hancock, en direct à la télévision. "L’année a été tellement difficile pour tellement de gens", a-t-il lâché. "Cela vous rend fier d’être Britannique".

Il faut dire que le Royaume-Uni est le pays européen le plus endeuillé avec près de 61.500 morts. Pour l'heure, le vaccin est réservé aux résidents des maisons de retraite, aux plus de 80 ans et au personnel de santé, en attendant que des doses supplémentaires soient produites. Quant aux citoyens britanniques, ils sont déjà prêts à se faire vacciner. Ils sont en effet 70% à le vouloir. Pour le moment, 800.000 doses sont disponibles en Grande-Bretagne. De quoi vacciner près de 400.000 personnes, avec deux doses successives.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccin anti-Covid : le retard de livraison de Pfizer-BioNTech rattrapé "à la fin du 1er trimestre"

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

Plus de 75 ans, personnes fragiles... Qui peut se faire vacciner dès lundi ?

Variants du coronavirus : faut-il désormais porter des masques FFP2 ?

ENTRETIEN EXCLUSIF - Brigitte Macron se confie sur son expérience du Covid-19

Lire et commenter