Covid-19 : les contaminations repartent à la hausse aux États-Unis, le variant Delta devient majoritaire

Covid-19 : les contaminations repartent à la hausse aux États-Unis, le variant Delta devient majoritaire

DIFFUSION INQUIÉTANTE - En une semaine, les nouvelles contaminations au Covid-19 ont augmenté de 20% aux États-Unis. Une forte augmentation imputée notamment au variant delta et à sa propagation fulgurante.

Une évolution en miroir de la situation sanitaire française ? Les cas de Covid-19 augmentent de nouveau, aux États-Unis, où le variant Delta est devenu le variant dominant, selon les données des autorités sanitaires américaines mercredi.

La moyenne sur sept jours du nombre de nouvelles infections quotidiennes se situait mardi à un peu moins de 13.900 cas, quand elle était d'environ 11.500 il y a deux semaines, selon les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). Soit une hausse de plus de 20%.

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

52% des cas de Covid-19 liés au variant delta

Le variant delta, qui est plus contagieux que les autres, cause désormais environ 52% des cas, toujours selon les CDC, la principale agence fédérale de santé publique du pays. Malgré des doses de vaccins largement disponibles pour tous, la campagne d'immunisation américaine a connu un fort ralentissement après un pic début avril.

À l'heure actuelle, un peu plus de 55% de la population, soit près de 183 millions de personnes, ont reçu au moins une dose de l'un des trois vaccins autorisés dans le pays. Des régions du Midwest et du sud du pays sont celles ayant les taux de vaccination les plus bas, par rapport au Nord-Est et aux États de la côte Ouest américaine où ces taux sont bien plus élevés.

Lire aussi

La pandémie aura désormais "deux visages différents" aux États-Unis, a dit à l'AFP Amesh Adalja, du centre Johns Hopkins pour la sécurité sanitaire. Elle restera "un problème dans les endroits avec un grand nombre de personnes non vaccinées", mais ailleurs, "elle sera davantage traitée comme un virus respiratoire ordinaire".

Ainsi, dans les endroits avec de forts taux de vaccination on constatera, selon lui, de plus en plus une "dissociation" entre le nombre de cas de Covid-19, et des courbes d'hospitalisations et de décès en baisse.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Mort d'un étudiant nantais vacciné : l'autopsie renforce l'hypothèse d'un lien avec AstraZeneca

Femme décapitée à Agde : ex-boxeur et ancien candidat FN, le profil du suspect se dessine

"C’est toi la plus belle étoile" : Aurélie Pons ("Danse avec les stars") annonce la mort de son père

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.