Covid-19 : les États-Unis touchés de plein fouet par la troisième vague

Covid-19 : les États-Unis touchés de plein fouet par la troisième vague

CRISE SANITAIRE - Quelques semaines après Thanksgiving, les États-Unis font désormais face à une vague de contaminations inédite et un nombre d’hospitalisations record. La vaccination, dont la campagne a débuté outre-Atlantique, n’aura pas d’effet sur l’épidémie avant plusieurs mois.

Nombre de cas, chiffres des décès... Depuis le début de la crise sanitaire, les États-Unis trustent la triste première place des classements mondiaux. En 2020, plus de 17 millions d’Américains ont été testés positifs au Covid-19, et plus de 310.000 en sont décédés. Et le virus ne cesse de se propager. Jeudi 17 décembre, 233.000 nouveaux cas ont été recensés outre-Atlantique, tandis que 3.200 personnes en sont mortes.

Comme partout dans l’hémisphère nord, la rentrée a été particulièrement rude pour les États-Unis. Après une première vague en avril, puis une deuxième au cœur de l’été, le pays se retrouve désormais face à une troisième vague d’ampleur. Facteur aggravant : les célébrations de Thanksgiving. Fin novembre, des millions d’Américains ont voyagé à travers tout le pays pour célébrer en famille cette fête. Une aubaine pour le virus.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Quelques semaines plus tard, le nombre de contaminations flambe, et les hospitalisations battent des records. Selon Covid Tracking Project, 114.237 personnes sont actuellement hospitalisées aux États-Unis pour une infection au Covid-19. Du jamais vu.

Des experts craignent que l’épidémie se propage encore davantage dans les prochaines semaines. Selon eux, les fêtes de fin d’année pourraient en effet avoir le même impact que Thanksgiving, avec des rassemblements risqués et des gestes barrières oubliés.

Trump mise sur le vaccin, Biden appelle à porter le masque

Parallèlement à la crise sanitaire, les Américains ont décidé de changer de président, et de doctrine sanitaire par la même occasion. Le président-élu Joe Biden a d’ores et déjà annoncé qu’il souhaitait garder le scientifique Anthony Fauci dans son équipe. En outre, là où Donald Trump en faisait un usage très marginal, il demandera à la population de porter un masque "pendant 100 jours" à partir de sa prise de fonction, le 20 janvier. "Je pense que nous verrons une réduction significative" des contaminations, espère le démocrate.

Lire aussi

En attendant, Donald Trump, touché par le Covid-19 quelques semaines avant l’élection, est toujours à la manœuvre. Et sa priorité demeure le vaccin. "Premier vaccin administré. Félicitations aux États-Unis, félicitations au MONDE !", tweetait le président américain le 14 décembre dernier, quelques minutes après la première injection du vaccin Pfizer/BioNTech à une infirmière spécialisée en soins intensifs.

Pas d’effets du vaccin à court terme

Outre-Atlantique, la campagne de vaccination a en effet débuté. Et elle devrait encore s’accentuer dans les prochains jours, avec le vaccin développé par Moderna en renfort. Selon le locataire de la Maison Blanche, le vaccin Moderna a été "approuvé de manière écrasante" par l’Agence américaine des médicaments, qui doit formellement rendre sa décision ce vendredi. Donald Trump promet ensuite une "distribution imminente".

L’exécutif américain, qui avait fait de la vaccination un élément de campagne, veut d’ailleurs montrer l’exemple. Ce vendredi, le vice-président Mike Pence s’est fait injecter la première dose devant les caméras. "J’ai été honoré de recevoir un vaccin sûr et efficace contre le coronavirus", a-t-il déclaré. "Nous espérons qu’il sera une source de confiance et de réconfort pour le peuple américain."

Toutefois, si "le vaccin est la seule possibilité" d’endiguer l’épidémie, selon les dires du généticien Axel Kahn sur LCI, aucun effet à court terme n’est à attendre, tant le nombre de personnes immunisées demeurera encore insuffisant dans les prochains mois.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

EN DIRECT - Escalade au Proche-Orient : Israël dit avoir frappé 130 cibles militaires et tué 15 militants à Gaza

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Cinq départements désormais en alerte orange pluie-inondation

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.