Aux Etats-Unis, ces "résistances" au vaccin qui inquiètent les autorités

Aux Etats-Unis, ces "résistances" au vaccin qui inquiètent les autorités

EXCÉDENT DE DOSES - Une analyse des données de vaccination aux États-Unis par le média Bloomberg a révélé qu'une partie des doses envoyées aux différents États commençait à s'accumuler, ne trouvant pas preneur.

Alors que la campagne de vaccination bat son plein aux États-Unis et que la demande à l'échelle nationale reste forte, certains experts commencent à s'inquiéter de poches de résistance au vaccin qui pourraient empêcher d'endiguer définitivement la pandémie. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Les dernières infos sur la vaccination et le déconfinement

Une analyse des données de vaccination réalisée par le média américain Bloomberg montre que de nombreux États et villes commencent à accumuler des doses de vaccin contre le Covid-19. Faute de demande, ces stocks grossissent. 

Une dose sur trois ne serait pas utilisée dans certains États. Alors qu'au début de la campagne de vaccination, elles étaient attribuées très rapidement, 22% des doses distribuées resteraient inutilisées, en moyenne, au 12 avril dernier. Les stocks sont élevés en Alabama ou en Géorgie, deux États du Sud, où la proportion de doses non-utilisées est respectivement à 37,5% et 34,9%. À l'inverse, le Wisconsin présente un taux d'inutilisation de 11,9%. 

Si la campagne vaccinale n'a pas la même vitesse à l'échelle nationale, l'État de New York est protégé à près de 34,4% quand l'Alabama ne l'est qu'à 23,3%, des disparités se retrouvent aussi à une échelle plus locale. Bloomberg se penche ainsi sur la Virginie. Si la demande est très forte à Charlottesville, quelques kilomètres plus loin, à Lynchburg, les rendez-vous vaccinaux peinent à trouver preneurs.

Une nouvelle répartition des doses

Face à ces stocks de vaccins, les autorités fédérales commencent à réfléchir à une nouvelle méthode pour distribuer les doses. Celles-ci étaient jusque-là réparties en fonction de la population de chaque État. 

Les autorités sanitaires s'interrogent également sur les façons de réduire les disparités entre les territoires et s'adresser à ces populations plus réticentes au vaccin. Les sondages récents ont mis en évidence que ce sont les évangéliques blancs qui montrent le plus de résistance. En Virginie, Charlottesville est une ville à grande majorité démocrate, tandis qu'une large communauté évangélique réside à Lynchburg. 

Selon CNN, les Marines feraient également partis des franges de la population américaine les plus hésitantes quant à l'idée de se faire vacciner. 38,9% des Marines auraient refusé. Le taux d'acceptation est donc de 61,1% contre 66% pour l'ensemble des corps de l'armée américaine. 

Lire aussi

L'enjeu est d'autant plus important que ces poches de résistance pourraient empêcher d'enrayer la pandémie. Les épidémiologistes craignent qu'il continue de se propager dans ces territoires et que par conséquent, de nouveaux variants se développent. Selon les experts, il faut que 75% de la population d'un pays soit protégée pour endiguer le virus. Si les États-Unis sont leader dans la vaccination, le pays est encore loin de ce seuil. Pour le moment, 37% des Américains a reçu une première dose de vaccin. 

La politique américaine vous intéresse ? Alors découvrez notre podcast "Far West"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

- Sur APPLE PODCAST

- Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER

Après une campagne électrique et la défaite de Trump, plongez dans l’ère Biden avec Magali Barthès, spécialiste des questions internationales sur LCI et ses invités.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages et aux vents forts : 18 départements en vigilance, risque de "phénomène violent"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Elle a tué son mari qui la tyrannisait : Valérie Bacot témoigne dans "Sept à Huit" avant son procès

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.