Covid-19 : les problèmes cardiaques chez des jeunes vaccinés vont être examinés aux Etats-Unis

Covid-19 : les problèmes cardiaques chez des jeunes vaccinés vont être examinés aux Etats-Unis

EFFETS SECONDAIRES - Des experts américains vont se pencher sur 300 cas d'inflammations au niveau du cœur, notamment chez des adolescents ou de jeunes adultes. Ils auraient été déclenchés après l'injection de certains vaccins contre le Covid-19.

Certains vaccins provoquent-ils des inflammations au niveau du cœur ? C'est la question à laquelle vont tenter de répondre des experts américains. Réunis pour la première fois ce mercredi, ils vont se pencher sur quelque 300 Cas d'inflammations diagnostiqués après l'injection de certains vaccins, notamment chez des adolescents ou de jeunes adultes.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Les experts indépendants sont convoqués par les Centres américains de lutte et de prévention des maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays, pour passer en revue ces cas de myocardites et de péricardites. Respectivement une inflammation du muscle cardiaque ou de la membrane qui entoure le cœur. Point commun entre tous ces cas : ils ont été observés après les vaccins de Pfizer/BioNTech et de Moderna. Deux produits reposant sur la technologie de l'ARN messager.

Plus de la moitié des cas ont entre 12 et 24 ans

"Les CDC présenteront le détail de plus de 300 cas confirmés de myocardites et péricardites communiqués aux CDC et à la FDA (l'Agence américaine des médicaments, NDLR), parmi les plus de 20 millions d'adolescents et de jeunes adultes vaccinés aux Etats-Unis", a expliqué Rochelle Walensky, la directrice des CDC. Avant de se montrer rassurante : "Ces cas sont rares, et la vaste majorité (d'entre eux) ont été résolus grâce à du repos et des soins".

Aux Etats-Unis, lors d'une réunion d'un comité de l'Agence des médicaments il y a deux semaines, les informations d'un système public permettant à tout un chacun de signaler des symptômes graves après une vaccination ont été analysées. Selon ces données non confirmées, quelque 530 cas de myocardites ou péricardites ont été rentrés après l'administration d'une seconde dose de vaccin de Pfizer ou Moderna. Plus de la moitié était des personnes entre 12 et 24 ans, en majorité des hommes. Le symptôme le plus couramment signalé était une douleur à la poitrine.

"Un lien de cause à effet pas encore établi"

Pour les autorités américaines, ces inflammations pourraient susciter une mauvaise publicité à la campagne vaccinale. Aux Etats-Unis, le vaccin de Pfizer est autorisé dès 12 ans, et celui de Moderna à partir de 18 ans pour le moment. "Je suis inquiet, mais je soulignerais qu'un lien de cause à effet n'a pas encore été établi", a déclaré à l'AFP Lorry Rubin, directeur du département d'infectiologie pédiatrique au Cohen Children's Medical Center, à New York.

Lire aussi

Et même si le lien entre vaccination et myocardite est avéré, les bénéfices de ces vaccins pourraient toujours l'emporter sur les risques encourus, estime-t-il. Certains enfants ont par ailleurs "été assez malades" et subissent "des effets à long terme" à cause de la maladie, a ajouté auprès de l'AFP Lee Savio Beers, présidente de l'American Academy of Pediatrics. "Vous pouvez aussi avoir des problèmes cardiaques assez sérieux résultant d'une infection au Covid-19", a-t-elle ajouté. "Je conseille clairement toujours le vaccin pour les adolescents", a déclaré la spécialiste, en ne disant pas s'attendre à un changement dans les recommandations d'utilisation des vaccins.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Variant Delta : les personnes vaccinées pourraient autant le transmettre que les non-vaccinées

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

"C'est comme si la vaccination ne servait à rien" : la déception des touristes face aux restrictions en Outre-mer

VIDÉO - Turquie : les images impressionnantes des feux de forêt qui ravagent la région d’Antalya

Variant Delta : la décrue qui semble s'amorcer chez certains de nos voisins est-elle de bon augure ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.