Corée du Nord : l'absence de Kim Jong-un liée au coronavirus, estime Séoul

Corée du Nord : l'absence de Kim Jong-un liée au coronavirus, estime Séoul
International

DICTATURE - Selon le renseignement sud-coréen, la discrétion durant de longues semaines du dirigeant n'était pas liée à sa santé. Mais à la possible présence en Corée du Nord du coronavirus, obligeant Kim Jong-Un à se montrer prudent.

Plus de peur que de mal pour le dictateur nord-coréen ? C'est en tout cas ce que croit savoir la Corée du Sud qui assure ce mercredi que Kim Jong-Un n'a pas subi une chirurgie cardiaque ces dernières semaines où, sans apporter d'explication, le leader avait disparu des radars médiatiques. Aucun souci de santé, mais un simple de précaution vis-à-vis de l'épidémie, estime Séoul.

Devant une commission parlementaire, le chef de l'agence de renseignement sud-coréenne, Suh Hoon, a dévoilé les dernières informations en leur possession concernant la situation de l'autre côté de la frontière. Après avoir balayé les théories évoquant la santé du dirigeant, Suh Hoon a précisé que ce dernier est seulement apparu en public 17 fois cette année, contre une cinquantaine les années précédentes. Une discrétion qui pourrait s'expliquer selon lui par la présence du virus sur le sol nord-coréen, contrairement à ce que les autorités assurent depuis le début de la crise.

Lire aussi

"Son activité publique limitée par le coronavirus"

"Il ne peut être exclu qu'il y ait une épidémie en Corée du Nord", a déclaré le député sud coréen Kim Byung-kee. "Il exerçait normalement ses fonctions lorsqu’il était hors de la vue du public", a estimé Kim Byung-kee. Et d'ajouter : "Kim Jong-un s’est concentré sur la consolidation des affaires internes, telles que les forces militaires et les réunions des partis-états; et les inquiétudes concernant le coronavirus ont encore limité son activité publique."

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Depuis le début de la crise sanitaire, l'éventuelle propagation du virus sur le sol nord-coréen demeure un mystère. Officiellement, le régime a fermé ses frontières et applique les précautions les plus strictes contre la maladie. Elle affirme n'avoir enregistré aucun cas de coronavirus, mais cela semble peu probable aux yeux des experts alors que l'épidémie a durement touché ses deux voisins, la Chine et la Corée du Sud.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent