Mise en place d'un registre en Espagne pour les personnes refusant le vaccin contre le coronavirus

Un fichier pour les personnes vaccinées en France

CONTROVERSE - Le ministre espagnol de la Santé a déclaré ce lundi que son pays allait enregistrer les personnes refusant de se faire vacciner contre le coronavirus. Ce document sera partagé avec d'autres pays européens mais ne sera pas rendu public.

Un document pour recenser les réfractaires au vaccin contre le coronavirus en Espagne. Dans une interview accordée à la chaîne de télévision La Sexta, Salvador Illa a annoncé une nouvelle mesure dans la péninsule ibérique pour lutter contre le coronavirus. Le ministre de la Santé a défendu l'intérêt d'un registre pour les personnes refusant de se faire vacciner contre le coronavirus quand bien même le remède ne sera pas rendu obligatoire. Concernant les personnes qui ne voudront pas se faire vacciner, "ce qu'on va faire, c'est un registre qui, de plus, sera partagé avec d'autres pays européens" explique-t-il, précisant qu'il se référait "aux personnes auxquelles on l'aura proposé (de se faire vacciner, NDLR) et qui, tout simplement, l'auront refusé". Pour veiller au "respect de la protection des données" personnelles, cet écrit ne sera pas "rendu public".

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Les dernières infos sur la vaccination et le déconfinement

Un scepticisme sur le vaccin qui régresse

Lundi dernier, le Centre d'Investigation sociologique (CIS), un institut de sondages dépendant du gouvernement a publié un sondage au sujet de la volonté des Espagnols à se faire vacciner. Selon cette étude, la proportion des Espagnols ne souhaitant pas se faire vacciner a chuté de manière spectaculaire, passant de 47% en novembre à 28% en décembre. Durant la même période, le pourcentage d'Espagnols se disant prêts à recevoir le vaccin a progressé de 36,8% à 40,5%. 

À l'instar de certains voisins européens, l'Espagne a entamé dimanche la campagne de vaccination contre le coronavirus avec le vaccin mis au point par les laboratoires Pfizer et BioNTech. Le gouvernement de Pedro Sánchez a pour objectif d'administrer le vaccin à 2,5 millions de personnes prioritaires ou vulnérables d'ici à fin février. 

Lire aussi

Avec près de 50.000 décès et plus de 1,8 million de cas, selon les chiffres officiels, l'Espagne a été particulièrement touchée par la pandémie de coronavirus. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages et aux vents forts : 12 départements en vigilance, risque de "phénomène violent"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.