Record de décès à Moscou, confinement à Sydney, exode à Dacca : l'alerte au variant Delta s'étend

Record de décès à Moscou, confinement à Sydney, exode à Dacca : l'alerte au variant Delta s'étend

PANDÉMIE - Tandis que la situation ne s'est jamais vraiment améliorée dans certains pays, ailleurs, des embellies sont compromises par une résurgence inattendue de cas. Tour d'horizon.

Si dans le monde, la situation sanitaire s'améliore avec une baisse générale des cas de contamination et l'avancée de la campagne de vaccination, certains épidémiologistes annoncent déjà une quatrième vague, notamment à cause du variant Delta. Une résurgence de l'épidémie qui s'observe déjà dans certains pays. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Une résurgence à cause du variant Delta

Une résurgence de l'épidémie a été observée dans certains pays où une embellie de la situation et une avancée de la campagne de vaccination avaient permis de lever des restrictions sanitaires. Cette hausse de cas, principalement liée au variant Delta, concerne :

- L'Australie : c'est vers Sydney que se portent tous les regards. Les autorités ont imposé le 26 juin le reconfinement total pour deux semaines de la ville, confrontée à une flambée de nouveaux cas causée par le variant Delta. Dans ce pays, qui a jusqu'à maintenant plutôt bien contenu la propagation du Covid, plus de 80 personnes ont été testées positives cette semaine, 

toutes en lien avec un chauffeur qui conduisait des équipages de compagnies aériennes de l'aéroport de Sydney jusqu'aux hôtels de quarantaine. De son côté, la Nouvelle-Zélande a suspendu le 26 juin pour trois jours la "bulle aérienne" permettant les vols sans quarantaine avec l'Australie.

- Le Royaume-Uni : au 22 juin, près de 65% de la population avait reçu une première dose, principalement d'AstraZeneca. Mais si le pays a bénéficié d'une amélioration de la situation à partir de fin avril avec une moyenne de près de 2000 cas sur sept jours, il n'est pas sorti de l'épidémie pour autant. Mercredi, plus de 15.800 nouveaux cas ont été recensés. Face à la poussée du variant Delta, qui représente désormais près de 90% des nouvelles contaminations, le Premier ministre Boris Johnson a reporté la levée des dernières restrictions anti-Covid au 19 juillet. 

- Le Portugal : mardi, le pays a signalé presque 1500 nouveaux cas de contagion au coronavirus en 24 heures, un nouveau record quotidien depuis le 20 février. Deux jours auparavant, l'Institut national de santé (Insa) du Portugal a indiqué que le variant Delta était devenu prédominant dans la région du grand Lisbonne, représentant plus de 60% des nouveaux cas détectés. La ministre de la Santé a reconnu que le pays aurait pu "agir autrement" pour éviter cette propagation. Le Portugal a été le seul pays de l'UE où les touristes britanniques ont pu se rendre pendant trois semaines, entre mi-mai et début juin, alors que le variant Delta, qui a fait son apparition en Inde, circulait déjà au Royaume-Uni.

- Israël : le pays a annoncé reporter la réouverture de son territoire aux touristes au 1er août et se préparer à de nouvelles mesures pour endiguer l'épidémie de coronavirus, les cas augmentant dans le pays malgré une large campagne de vaccination. Selon le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, cette hausse des contaminations serait due à la propagation du variant Delta. Cette hausse de cas est cependant légère par rapport à d'autres pays puisqu'au 23 juin, la moyenne sur sept jours était de 50 cas.  Le pays, qui se targuait d'être sorti en premier de la crise sanitaire grâce à une vaste campagne de vaccination, a rétabli le 25 juin l'obligation du port du masque dans les lieux publics fermés et les entreprises.

Une hausse à cause du variant Delta et une faible campagne de vaccination

L'arrivée du variant Delta s'est aussi fait ressentir dans des pays où la campagne de vaccination patinait. Par conséquent, la résurgence de l'épidémie a été beaucoup plus forte dans ces pays : 

- En Russie, plus de 20.000 nouvelles contaminations au coronavirus et 568 décès ont été recensées en 24 heures en Russie, un des plus hauts bilans quotidiens depuis janvier, selon les chiffres publiés jeudi par le gouvernement. L'explosion depuis la mi-juin est portée par le variant Delta qui représente près de 90% des contaminations à Moscou. Dimanche, la capitale russe (plus de 12 millions d'habitants) a annoncé avoir enregistré 144 morts en 24 heures, le pire bilan depuis le début de la pandémie. Samedi, Saint-Pétersbourg, deuxième ville du pays et l'une des villes hôtes de l'Euro de football, affichait un record de décès avec 107 morts. Saint Pétersbourg, qui accueille des matchs de l'Euro, a enregistré le 26 juin le bilan quotidien de décès du coronavirus le plus élevé dans le pays depuis le début de la pandémie, 107 morts au cours des dernières 24 heures. 

- Au Bangladesh, les habitants devront à partir de lundi rester strictement confinés chez eux et seuls les services d'urgence et les entreprises travaillant pour les exportations seront autorisés à poursuivre leurs activités. La plus grande partie des activités économiques, dont les marchés, les commerces, les transports et les bureaux, devront cesser d'ici jeudi. Ces mesures, imposées après que plus de 6.000 nouveaux cas eurent été enregistrés jeudi et 108 décès vendredi, ont suscité dimanche un exode massif de Dacca de travailleurs qui seront privés de leur gagne-pain. Le Bangladesh a fait état de plus de 880.000 infections et plus de 14.000 décès dus au Covid-19, un bilan sous-estimé selon les experts.

- En Indonésie, un nouveau record a été battu ce dimanche avec plus de 21.000 nouvelles contaminations en seulement 24h, alors que le cap des deux millions de cas a été dépassé en début de semaine. Le nombre de nouveaux cas journaliers a doublé ces dernières semaines dans l'archipel où la présence du variant Delta apparu en Inde a été confirmée. Le pays tente d'accélérer le rythme de vaccination alors que seuls 7% de sa population ont reçu au moins une dose, selon les dernières données officielles. De nombreux cas d'infections parmi des soignants qui avaient été vaccinés ont suscité des interrogations sur l'efficacité du vaccin Sinovac, produit en Chine et dont l'Indonésie est très dépendante pour sa campagne.  

Une hausse de cas due au variant brésilien

Le variant brésilien fait aussi partie des variants "préoccupants" pour Santé publique France. Plus contagieux, il est plus résistant aux vaccins et pourrait causer des réinfections. Il est présent dans plus de 54 pays et surtout en Amérique du Sud où l'on constate également une recrudescence des cas de Covid-19, notamment : 

- Au Brésil la pandémie n'a jamais été véritablement ralentie. Le pays a malgré tout observé un record mercredi d'infections au Covid-19, avec 115.228 nouveaux cas recensés en 24 heures, selon le dernier bilan du ministère de la Santé. Ce pic confirmerait l'arrivée d'une troisième vague. Seulement 11,36% de la population est complètement vaccinée et la situation sanitaire se détériore. Pour autant, la vie semble être pratiquement revenue à la normale dans la plupart des villes du pays, avec des restaurants, bars et commerces ouverts et un grand nombre de personnes sans masque dans les rues.

- En Colombie qui a dépassé lundi le nombre des 100.000 morts liés à la pandémie. Le pays avait observé un creux en mars avec une moyenne de 3000 cas sur sept jours. Ce regain avait été identifié dès début avril et des mesures de restriction avaient été prises. Mais en plus du variant brésilien, depuis le 28 avril, des manifestations de milliers de Colombiens se sont multipliées, attisées par une forte répression policière, rendant inefficaces ces mesures. 

Lire aussi

Des cas qui se multiplient face à une faible campagne vaccinale

Si le continent africain avait été frappé moins durement par la pandémie jusque-là, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) s'est inquiétée d'une troisième vague de cas de Covid-19 qui "s'amplifie et s'accélère" avec les variants. Or le continent serait beaucoup plus vulnérable, car il a reçu très peu de vaccins anti-Covid. En Afrique, 1% de la population est pleinement vaccinée. La situation est d'autant plus grave : 

- En Afrique du Sud où un variant, à la fois plus contagieux et plus résistant à certains vaccins, s'est développé. Il pourrait en plus être à l'origine de réinfections. 8.762 nouveaux cas ont été recensés samedi, le chiffre quotidien le plus élevé depuis janvier. Face à cette flambée d'infections provoquée par le variant Delta, le gouvernement envisage des mesures supplémentaires. "Nous sommes entrés dans une phase exponentielle de la pandémie", a averti Tulio de Oliveira, l'un des principaux virologues du pays. L'Afrique du Sud est le pays du continent le plus touché par le virus, il représenterait plus de 35% du total des cas enregistrés en Afrique. Durement touché par une deuxième vague fin 2020, il connaît depuis quelques semaines un doublement du nombre de contaminations quotidiennes et une augmentation de près de 60% des hospitalisations. 

- En Namibie où selon l'OMS, le plus haut nombre de cas hebdomadaires depuis le début de la pandémie a été enregistré. Signe de l'inquiétude que représente ce pays, il a rejoint la liste des pays classés "rouge" par le gouvernement

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars": Anne Sila remporte la finale

Présidentielle 2022 - "Il n'y a pas de Jupiter" : pour son premier meeting, Anne Hidalgo s'en prend à Emmanuel Macron

Turquie : Erdogan annonce l'expulsion d'une dizaine d'ambassadeurs, dont celui de France

Colombie : Otoniel, le plus grand trafiquant de drogue du pays, capturé dans la jungle

"The Voice" : en larmes, Jenifer annonce qu'on ne la reverra "probablement" plus dans l'émission

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.