Covid-19 : San Francisco, première ville des Etats-Unis à atteindre l'immunité collective ?

Covid-19 : San Francisco, première ville des Etats-Unis à atteindre l'immunité collective ?

BON ÉLÈVE - Dans la quatrième ville de Californie, sur la côte ouest des États-Unis, l'atteinte d'une immunité collective paraît proche avec un taux de presque 70% de personnes complètement vaccinées.

Son exemple, comme celui d'Israël, sera scruté à la loupe par les épidémiologistes du monde entier. La ville de San Francisco, située à quelque 600 km au nord-ouest de Los Angeles, va atteindre le taux de 79% d'habitants de 12 ans et plus à avoir reçu au moins une dose de vaccin et près de 69% à être complètement vaccinés avec deux doses, selon le quotidien américain San Francisco Chronicle.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

A quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Susan Philip, directrice de la prévention et du contrôle des maladies à San Francisco, interrogée par le San Francisco Chronicle, estime que le taux de vaccination élevé de la ville permettra aux personnes non vaccinées de bénéficier de cette immunité dite collective par l'incapacité du virus à circuler dans la population de la ville.

Scepticisme de certains scientifiques

70% avec deux doses, un taux suffisant d'immunité collective face au SARS-CoV-2 ? Pas si sûr, selon certains des experts interrogés par le quotidien américain. Le taux idoine pourrait plutôt se situer entre 80 et 90% avance l'un d'entre eux. Un taux qui, pour un autre médecin américain, ne serait pas suffisant : "Il y aura toujours des nouveaux cas tant que le monde entier n’aura pas atteint l’immunité de groupe."

John Swartzberg, un expert en maladie infectieuse à Berkeley, estime lui qu'il faut moins se préoccuper d'une immunité collective face à une épidémie mouvante sachant qu'émergent de nouvelles souches comme le variant Delta (anciennement appelé variant indien) qui semble plus contagieux.

Lire aussi

Jeudi, deux personnes ont été testées positives à l'occasion d'un "test de fin de croisière", selon une compagnie américaine de bateaux de croisière. Celle-ci affirme que les passagers avaient pourtant dû présenter une preuve de vaccination ainsi qu'un dépistage négatif au Covid-19 de moins de 72 heures avant d'embarquer.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Nouvelle vague orageuse ce dimanche : 28 départements en vigilance orange

VIDÉO - Pluies "tropicales", grêlons, tornades : les images de la France frappée par les orages

VIDÉO - RER inondé à Evry, toit arraché à Alfortville... vent violents et pluies diluviennes sur l’île-de-France

La machine à laver, le véhicule mal garé, le podomètre : ces éléments qui ont fait basculer l'affaire Jubillar

Nouvelle sortie hors de l'ISS pour Thomas Pesquet : quelle mission après les incidents de mercredi ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.