Cinémas fermés, masques recommandés : la Suède change de stratégie face au Covid-19

Cinémas fermés, masques recommandés : la Suède change de stratégie face au Covid-19

MESURES - Épargnée par la première vague de Covid-19, la Suède a subi de plein fouet la deuxième et redoute une troisième dans les semaines à venir. Face à l'accélération de l'épidémie, les autorités ont adopté de nouvelles mesures restrictives, tout en laissant ouverts les commerces, restaurants et bars.

La Suède serait-elle en train de changer son fusil d’épaule ? Depuis quelques semaines, la situation sanitaire du pays se détériore, le bilan s’élevant à 12.370 morts du Covid-19 depuis le début de l’épidémie, soit un peu plus qu’en France par rapport à sa population. Pour faire face à ce rebond de l’épidémie, les autorités suédoises ont durci la loi et mis en place de nouvelles restrictions. À chaque arrivée sur le territoire suédois, un test PCR est ainsi demandé.

De plus, dans les transports en commun, policiers et contrôleurs peuvent désormais verbaliser ceux qui ne respectent pas la distanciation sociale. Des transports en commun où le masque est désormais porté par de nombreuses personnes. "Depuis le début, les autorités nous ont toujours dit que ce n’était pas nécessaire. Maintenant, elles ne disent pas que c’est obligatoire mais c’est une recommandation", indique une usagère du métro de Stockholm.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Une troisième vague à craindre ?

"Le gouvernement devrait être beaucoup plus ferme. J’aimerais que les gens soient contraints de rester chez eux et qu’ils ferment totalement les écoles", explique une autre habitante de la capitale suédoise. Si les restaurants et bars restent ouverts, avec une limite de quatre personnes par table et une interdiction de consommer de l’alcool après 20h, les cinémas et théâtres ont eux baissé le rideau.

Lire aussi

Certaines écoles accueillent les élèves par demi-groupes, alors que les rassemblements privés sont restreints à 8 personnes. Paradoxalement, les commerces, qu’il s’agisse de grands centres commerciaux ou de salles de sport privées, restent ouverts et sont très fréquentés. Pour l’instant, les services de réanimation tiennent le choc, avec 70% des lits occupés, mais Lars Falk, médecin-chef de l’unité de soins intensifs de l’hôpital Karolinska de Stockholm, redoute une submersion.

Tous les Suédois vaccinés fin juin ?

"Aujourd’hui, c’est le calme avant la tempête. On n’a pas encore eu de troisième vague, on craint de vivre la même chose que le sud de l’Europe, comme en France avec le variant anglais. On va être touchés, c’est sûr, c’est une simple question de temps", déclare-t-il au micro de TF1. Pourtant, pour Anders Tegnell, épidémiologiste et conseiller stratégique du gouvernement suédois, les courbes de contaminations "sont souvent plus basses et plus plates que dans d’autres pays".

Pour calmer les esprits et dissiper les confusions sur une possible troisième vague dans les semaines à venir, les autorités suédoises affirment qu’elles auront vacciné toute la population d’ici fin juin, soit deux mois avant la France. Un objectif loin d’être réalisable, les doses de vaccins arrivant au compte-goutte, comme partout en Europe. Aujourd’hui, moins de 3% des Suédois ont été vaccinés contre le Covid-19.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Le coronavirus ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, selon l'OMS

Assouplissement des mesures anti-Covid : pourquoi Emmanuel Macron fixe-t-il un horizon de "4 à 6 semaines" ?

Lire et commenter