Covid-19 : comment New York se prépare à accueillir les touristes européens

Covid-19 : comment New York se prépare à accueillir les touristes européens

BIG APPLE - New York, l'une des villes les plus visitées du monde avant la pandémie, attend le retour des Européens avec impatience afin de relancer son économie. Ce sera possible en novembre à condition d'être vacciné.

Comment faire revenir les touristes ? Forte d'une campagne de vaccination anti-Covid-19 menée tambour battant, New York espère redevenir une ville attractive lorsqu'elle accueillait 13,5 millions de touristes étrangers par an, dont plus de 800.000 français. La Grosse Pomme vise d'abord les touristes américains, canadiens et latino-américains, principale manne financière depuis la pandémie. Avant de s'ouvrir aux voyageurs internationaux vaccinés à partir du mois de novembre.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

"L'Europe occidentale joue un rôle essentielle dans notre rétablissement. On mise beaucoup sur le retour des Européens dès le mois de novembre, juste à temps pour la période si cruciale des fêtes", explique Christopher Heywood, directeur de la communication "NYC & Company" dans la vidéo en tête de cet article.  En attendant, les rues de Manhattan ne sont plus aussi vides que pendant le confinement, mais pas encore aussi bondées qu'avant. De nombreux hôtels ou restaurants ont choisi de ne pas rouvrir, estimant qu'il est trop tôt et que ce n'est pas assez rentable.

En 2020, seulement 22 millions de touristes

Il faut dire que contrairement aux commerces français, aux États-Unis il y a peu d'aides. Certains ont définitivement fermés et d'autres tentent de survivre alors que "la ville qui ne dort jamais" reste en sommeil. "Le vendredi et le samedi, on a beaucoup de monde, mais le reste de la semaine, c'est très calme. Il y a peu de gens", avance Sahzahan Mohamed, responsable d'une boutique de souvenirs.  "On dirait que la ville est vide la semaine, c’est plus facile pour se déplacer, moins bondé, c’est mieux", renchérit un habitant. 

Les chiffres l'attestent : en 2019, New-York battait son record et accueillait près de 67 millions de visiteurs. Mais, en 2020, pandémie oblige, c'est la dégringolade avec seulement 22 millions de touristes. Et pour 2021, les prévisions les plus optimistes ne tablent que sur 38,2 millions de visiteurs. Le choc est encore plus fort pour les revenus liés au tourisme : 72 milliards d'euros en 2019, à peine 20 milliards d'euros en 2020. Une secousse qui est ressentie dans tout le secteur. 

Broadway est de retour !

Les premiers soubresauts se font toutefois ressentir. Certains restaurants ont ainsi vu bondir leur clientèle de 15% ces derniers jours, notamment avec la réouverture des traditionnelles comédies musicales de Broadway. Après 18 mois de sourdine, on dénombre déjà 12 comédies musicales à l'affiche. "On adore Broadway, alors on est super heureux d'être là", se réjouit une habitante. Même satisfaction du côté des acteurs : "Il y a quelque chose de magique dans le fait de pouvoir enfin remonter sur scène. J'ai l'impression que ça a régénéré ma passion pour ce métier, c'est génial", reconnaît Timothy Hughes.

Broadway en 2019 pesait 13 milliards d'euros dans l'économie new-yorkaise, avec 97.000 emplois, idéal pour relancer le tourisme. "Ça marche très bien avec certains spectacles qui affichent complet et un public très enthousiastes, c'est très bon signe", se satisfait Charlotte Saint Martin, la présidente de la Ligue de Boadway.

Lire aussi

Sauf qu'un premier spectacle "Aladdin" a dû fermer quelques jours en raison de quelques cas de Covid. Et selon le correspondant de TF1, un autre spectacle risque de s'arrêter faute de public cette fois. C'est pourquoi la ville lance la plus grande campagne de promotion de son histoire pour un coût de 26 millions d'euros, avec une publicité à destination du public américain d'abord, visible sur tous les écrans, et bientôt à destination des touristes européens et français qui sont attendus comme des sauveurs.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre : "On aurait voulu faire plus", assure un policier aux parties civiles

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.