Covid-19 : un variant se propage dans une maison de retraite américaine malgré la vaccination

L'Ehpad des Glenans, près de Nantes, le 30 mars 2021

ETUDE - L'introduction d'une variante du Sars-Cov-2 par un membre non vacciné du personnel dans un Ehpad aux Etats-Unis a provoqué une explosion de cas chez les résidents pourtant vaccinés à plus de 90%.

Les limites tant redoutées de la vaccination seraient-elles en train de se confirmer ? C'est en tout cas ce que suggère une étude de la principale agence de santé publique américaine publiée mercredi qui montre que les cas de Covid-19 ont explosé en mars dans une maison de retraite aux Etats-Unis dont les résidents étaient pourtant vaccinés à plus de 90%. Et ce à la suite de l'introduction d'un variant par un membre non vacciné du personnel.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Dans le détail, le virus s'est propagé dans cet établissement du Kentucky, contaminant 44 personnes, 24 résidents et 20 personnels soignants, dont 18 et 4, respectivement, avaient pourtant reçu deux doses du vaccin Pfizer.

Un comparatif de la vulnérabilité des personnes contaminées

Bien qu'"essentielle", la vaccination doit être accompagnée d'une "attention continue à la prévention des infections et aux pratiques de contrôle", soulignent les auteurs de cette étude des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), qui en montrent les limites comme seule stratégie de lutte contre le Covid-19, notamment contre ses variants. "Indépendamment de la vaccination", ces derniers citent notamment le lavage des mains, le dépistage en continu pour identifier les cas, l'isolation des personnes contaminées et la quarantaine des cas contacts.

Lire aussi

"Pour protéger les résidents des maisons de retraite médicalisées, il est impératif que les personnels soignants, ainsi que les résidents, soient vaccinés", soulignent en outre les auteurs de ces travaux, qui offrent par ailleurs un comparatif édifiant de la vulnérabilité des personnes contaminées, selon qu'elles soient vaccinées ou non. Parmi les résidents contaminés, par exemple, seul un tiers des vaccinés ont souffert de symptômes, contre 83% des non-vaccinés. Et seuls 11% des vaccinés ont dû être hospitalisés quand cela a été le cas de deux tiers des non-vaccinés. Enfin, un seul résident vacciné sur 18 a succombé au virus. Parmi les non-vaccinés, au nombre de 6, deux ont perdu la vie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages et aux vents forts : 18 départements en vigilance, risque de "phénomène violent"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.