Vaccin obligatoire : une rébellion "historique" de l'armée de l'air italienne ? C'est très exagéré

Seules quelques dizaines de militaires ont protesté sur une base aérienne de l'armée italienne.

OPPOSANTS - Des internautes assurent que l'armée de l'air italienne s'oppose largement à la vaccination obligatoire qui la vise. Si un action de protestation inédite s'est bien déroulée sur une base aérienne, elle n'a toutefois réuni que quelque dizaines de militaires.

Depuis ce vendredi, les salariés qui souhaitent travailler librement doivent présenter un "green pass" à leur employeur, témoignant de leur vaccination ou d'un test négatif au Covid. Une contrainte supplémentaire pour les opposants à la vaccination, et notamment pour les militaires. Ces derniers se trouvent en effet concernés par ce durcissement des mesures, qui entraîne depuis plusieurs jours d'importantes manifestations à travers le pays.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

En France, des internautes suivent de près la situation italienne et l'opposition d'une partie de la population à l'imposition de ce pass sanitaire version transalpine. Parmi les messages les plus relayés, on peut lire que "l’Armée de l’air italienne s’oppose au gouvernement sur l’obligation vaccinale", une rébellion qui serait "historique". Une lecture pour le moins exagérée de la situation.

Quelques dizaines de personnes mobilisées

Il faut consulter les médias italiens pour comprendre à quels événements font référence ces publications. Parmi les récits des manifestations qui agitent actuellement le pays, des journaux ont relaté que dans les rangs des militaires, le caractère obligatoire du vaccin (ou des tests réguliers et payants) passait parfois mal. Des syndicats se sont ainsi émus de voir des soldats incités à quitter leurs casernes, faute de pouvoir présenter un pass en règle.

Surtout, c'est à une manifestation bien précise qu'il est fait référence, du côté de la base aérienne militaire de Sigonella, en Sicile. Là-bas, un sit-in a été organisé, "le premier de l'armée de l'air" comme l'indique le quotidien La Repubblica. Si le caractère inédit de la démarche est mentionné par la presse, difficile toutefois d'y voir un mouvement de protestation massif puisque les médias précisent que seules "quelques dizaines de manifestants" étaient réunies devant les grilles de l'entrée. 

Un syndicat de l'armée de l'air a néanmoins apporté son soutien à cette initiative, l'un de ses représentants revendiquant "la liberté d'entrer librement sur son lieu de travail sans avoir à mettre la main au portefeuille", ainsi que "le droit à pouvoir disposer de tests gratuits, pris en charge par l'État".

Lire aussi

Outre le nombre restreint de manifestants, il faut souligner que la très grande majorité des quelque 40.000 soldats de l'armée de l'air italienne n'ont pas attendu le caractère obligatoire du "green pass" pour se faire vacciner. Des données datant de septembre et relayées par la presse faisaient état de 80% des soldats vaccinés, sans compter ceux qui allaient procéder à une injection à l'approche de la date limite du 15 octobre.

En résumé, il apparaît donc abusif de présenter une manifestation isolée et une série de réactions syndicales comme un mouvement massif de révolte. Et ce a fortiori lorsque l'on observe les taux de vaccination assez élevés au sein de l'armée italienne. 

En vidéo

Italie : les non-vaccinés hospitalisés regrettent

 Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sous Twitter :  notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

Qui était Jean-Jacques Savin, disparu en voulant traverser l'Atlantique à la rame ?

EN DIRECT - Covid-19 : contaminations et hospitalisations en hausse avant l'entrée en vigueur du pass vaccinal

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 21 janvier

A l'hôpital, un quart des patients positifs au Covid-19 ont été admis pour un autre motif

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.