Covid : les Etats-Unis inculpent deux hackers chinois pour le piratage d'entreprises en pointe dans la recherche de vaccin

Covid : les Etats-Unis inculpent deux hackers chinois pour le piratage d'entreprises en pointe dans la recherche de vaccin
International

CYBERATTAQUE - Deux hackeurs chinois ont été inculpés aux Etats-Unis pour des faits de piratage informatique d'entreprises engagées dans la recherche d'un vaccin contre le virus. Deux hommes que Washington accuse d'être en service commandé pour la Chine.

Le département de la Justice américain a annoncé mardi 21 juillet avoir inculpé deux hommes d'origine chinoise pour avoir mené des attaques informatiques contre des entreprises engagées dans la recherche contre le Covid-19. Et a accusé Pékin d'avoir travaillé avec ces hackers qui agissaient parfois à leur profit, parfois pour le compte du ministère chinois de la Sécurité d'Etat, comme le rapporte le Washington Post. 

Anciens étudiants en ingénierie, Li Xiaoyu et Dong Jiazhi auraient d'abord volé pendant une dizaine d'année des secrets industriels estimés à des centaines de milliers de dollars, avant de s'attaquer plus récemment à des entreprises de Californie, du Maryland, de Virginie ou du Texas, travaillant sur la recherche d'un vaccin ou d'un traitement contre le virus. Toujours selon le média américain, l'acte d'accusation indique que les deux hommes ont recherché "des vulnérabilités dans les réseaux de sociétés biotechnologiques et d'autres entreprises publiquement connues pour leurs travaux sur les vaccins, les traitements et la technologie de test du covid-19". 

Lire aussi

Des ONG et des militants des droits de l'Homme

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les autorités américaines rapportent que les deux hackers, qui n'ont pas été arrêtés et qui se trouvent a priori en Chine, ont aussi visé "des organisations non gouvernementales, des religieux et des militants pro-démocratie et des droits de l'Homme aux Etats-Unis, en Chine et à Hong Kong". 

Le 13 mai dernier, la police fédérale américaine avait averti les chercheurs américains travaillant sur le virus pour les mettre en garde contre le risque de piratage chinois. Un risque que Pékin avait fermement démenti. "En ce moment-même, la Chine travaille à compromettre (...) la recherche américaine sur le Covid-19", avait ensuite accusé le directeur du FBI Christopher Wray le 7 juillet.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent