Troisième vague : l'Allemagne se prépare à un nouveau tour de vis

La chancelière allemande Angela Merkel

COVID-19 - Frappée par une troisième vague de l'épidémie de coronavirus, l'Allemagne s'apprête à prolonger les restrictions et fermetures de commerce qui devaient être levées à la fin du mois de mars.

Un nouveau tour de vis va-t-il être décidé ce lundi en Allemagne ? Oui, affirme l'AFP, qui a pu consulter un document préparatoire à une rencontre entre Angela Merkel et les régions allemandes pour une nouvelle réunion sur la stratégie anti-pandémie. Alors qu'initialement cette réunion devait être consacrée à relâcher la pression, son ordre du jour a complètement changé face à la propagation du variant britannique du virus.

Dans ce document rédigé par plusieurs Etats régionaux, il est demandé que toutes les restrictions et fermetures en vigueur dans le pays, en théorie jusqu'à fin mars, soient "prolongées" en avril. La date exacte devrait être déterminée lundi. Cette prolongation paraît acquise puisque la chancelière s'est elle-même déjà prononcée en ce sens.

Sans attendre, la ville de Hambourg, a décidé vendredi de revenir sur les assouplissements décidés début mars et les réouvertures annoncées de zoos, musées ou de certains commerces. Et le président de l'association nationale des enseignants a dit dimanche dans le quotidien Bild craindre "que nous ne pourrons garder les écoles ouvertes durant la troisième vague".

La popularité de Merkel en berne

Comme ailleurs en Europe, l'usure de la population et des secteurs économique et culturel se fait sentir un an après les premières fermetures provoquées par la pandémie. Les manifestations d'opposants aux restrictions sont de plus en plus violentes et selon un sondage publié dimanche, 60% de la population est opposée à des restrictions plus strictes. La popularité de la chancelière et surtout de son parti conservateur en pâtit. La victoire de la droite aux élections de septembre, qui semblait acquise, n'est ainsi plus du tout assurée, selon de récents sondages.

Lire aussi

En trois semaines, la donne a complètement changé en Allemagne, "bonne élève" européenne de la gestion pandémique au printemps dernier et désormais menacée d'être submergée par une troisième vague. Le taux d'incidence national est passé dimanche au-dessus du seuil symbolique de 100 (à 103,9), qui déclenche des "freins d'urgences", à savoir de nouvelles restrictions au niveau local.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden exprime son soutien au cessez-le-feu auprès de Netanyahu

Gérald Darmanin s'invite à la manifestation des policiers devant l'Assemblée le 19 mai

EN DIRECT - Covid-19 : "La France était mal préparée" pour cette crise, estime l'épidémiologiste Didier Pittet

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

Paiements en ligne par carte bancaire : ce qui change depuis ce week-end

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.