Crash aérien dans le Sinaï : l'équipe d'enquête ne fait aucune conclusion

Crash aérien dans le Sinaï : l'équipe d'enquête ne fait aucune conclusion

DirectLCI
ENQUÊTE - La montagne a finalement accouché d'une souris. Devant la presse internationale réunie au Caire, l'équipe d'enquête s'est refusé à tirer des conclusions de leurs premières analyses sur le crash en Egypte.

Samedi 31 octobre, samedi 7 novembre. Du crash de l'A321 au-dessus du Sinaï aux premières conclusions de l'enquête rendues ce samedi après-midi, les observateurs et les familles des 224 victimes ont passé une semaine à observer les informations sur la catastrophe aérienne tomber au compte-gouttes. Alors que les enquêteurs n'ont pas confirmé le début d'une piste terroriste, que savons-nous ?

Une piste terroriste qui se précise
Très rapidement après le crash, Wilayat Sinaï, la branche égyptienne de Daech a revendiqué à deux reprises avoir fait "tomber l'avion". Ce groupe n'étant pas connu pour revendiquer une action qu'il n'est pas commise, la piste terroriste a été prise très au sérieux, d'autant plus après que les premières fuites sur les analyses d'une boîte noire ont permis de "privilégier fortement" l'hypothèse de l'attentat.

EN SAVOIR + >> Que sait-on de Wilayat Sinaï ?

Une sécurité aéroportuaire défaillante
La piste criminelle au départ de Charm el-Cheikh interroge sur le niveau de sécurité de l'aéroport, mis en cause par différents témoignages depuis le crash : "J'ai été choquée par le manque de sécurité", déclarait ainsi récemment une touriste britannique , tandis que plusieurs compagnies aériennes faisaient part de leur méfiance vis-à-vis de l'aéroport et de l'espace aérien au-dessus du Sinaï.

EN SAVOIR + >> La sécurité de l'aéroport a-t-elle été défaillante ?

Des autorités égyptiennes paniquées
Mais les autorités égyptiennes campent sur leurs positions : pas question de reconnaître un attentat, il faut attendre les résultats de l'enquête. Le ministre égyptien des Affaires étrangères a insisté ce samedi sur le fait qu'aucune "hypothèse" ne ressortait à ce stade de l'enquête sur le crash de l'avion. En attendant, l'Egypte renforce la sécurité dans ses aéroports, sans admettre le lien avec le crash.

À LIRE AUSSI >> 2011-2015 : quatre ans de malheurs en Egypte

Une panique internationale
Situation également tendue autour des vols au départ et à destination de l'Egypte. Alors que les premiers Britanniques ont été rapatriés vendredi, Vladimir Poutine a suspendu les vols vers l'Egypte sur recommandation de ses services secrets russes. Jusqu'à présent, la Russie excluait l'hypothèse d'un acte terroriste à l'origine du crash d'un de ses avions. Les Etats-Unis, de leur côté, renforcent leurs mesures de sécurité.

Live Blog crash en Egypte : conférence de presse
 

Si vous ne voyez pas le live s'afficher correctement, cliquez ici

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter