Crash dans le Sinaï : un "attentat", admettent les services secrets russes

Crash dans le Sinaï : un "attentat", admettent les services secrets russes

International
DirectLCI
EGYPTE - Les services secrets russes ont confirmé mardi que l'avion qui s'était écrasé dans le Sinaï égyptien avait bien explosé en vol à cause d'une bombe artisanale.

Le crash de l'Airbus de la compagnie Metrojet dans le Sinaï égyptien, qui a fait 224 morts le 31 octobre, était un "attentat", a déclaré mardi le chef des services secrets russes (FSB), Alexandre Bortnikov. "On peut dire qu'il s'agit d'un attentat", a-t-il annoncé au président russe Vladimir Poutine, selon un communiqué publié par le Kremlin. "Pendant le vol, un engin explosif artisanal d'une puissance équivalente à 1 kg de TNT s'est déclenché", a-t-il précisé.

Poutine promet un "châtiment"

Vladimir Poutine promet de trouver les responsables de l'attentat "où qu'ils se trouvent" et de les "punir" et annonce une "intensification" des frappes russes en Syrie, "pour que les criminels se rendent compte que le châtiment est inévitable".

L'organisation Etat islamique (EI) avait revendiqué la responsabilité du crash qui avait bouleversé la Russie. Mais alors que le Royaume-Uni et les Etats-Unis avaient rapidement privilégié la piste de l'attentat, Moscou avait tardé à le reconnaître, tout en suspendant ses vols vers l'Egypte pour plusieurs mois .

À LIRE AUSSI >> Crash d'avion :  quelles zones aériennes les compagnies évitent-elles ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter