Crash de l'Airbus : la Russie suspend ses vols vers l’Egypte "pour plusieurs mois"

Crash de l'Airbus : la Russie suspend ses vols vers l’Egypte "pour plusieurs mois"

DirectLCI
SÉCURITÉ - Les vols des compagnies aériennes russes vers l'Egypte seront suspendus pendant plusieurs mois après le crash de l'Airbus de la compagnie Metrojet dans le Sinaï qui a fait 224 morts, a déclaré ce mardi le chef de l'administration présidentielle russe, Sergueï Ivanov.

La déclaration est venue du chef de l’administration présidentielle russe, mardi 10 novembre : les vols des compagnies aériennes russes vers l'Egypte vont être suspendus pendant plusieurs mois après le crash de l'Airbus de la compagnie Metrojet dans le Sinaï qui a fait 224 morts.

"C'est pour longtemps. Combien de temps, je ne peux pas répondre mais je pense que ce sera pour au moins plusieurs mois", a déclaré Sergueï Ivanov aux journalistes, cité par l'agence de presse russe Interfax, lors d'un déplacement à Helsink. "Pour être honnête, nous avons arrêté les vols vers l'Egypte sans connaître la version finale (du crash) mais nous l'avons fait de façon préventive, par précaution", a-t-il ajouté. 

Attentat revendiqué à deux reprises par Daech

Selon lui, les mesures de sécurité dans les aéroports égyptiens ne doivent pas être améliorées qu'à Charm el-Cheikh, mais aussi près de la station balnéaire de Hurghada et au Caire, "là où les avions russes volent". Le président russe Vladimir Poutine a ordonné vendredi la suspension des vols des compagnies aériennes russes vers l'Egypte, sur la recommandation de ses services secrets. La Russie évacue depuis ses touristes sur place, estimés à 80.000 par un responsable du secteur du tourisme.

Plus tôt dans la journée, Londres, qui attribue le crash à l’explosion d’une bombe à bord, avait dénoncé les failles dans la sécurité de l'aéroport égyptien d'où a décollé l'Airbus russe. "Je ne pense pas qu'il y ait encore quelqu'un qui ne reconnaisse pas qu'il s'agit très probablement d'une bombe", a ainsi déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères Philip Hammond, soulignant qu'il suffisait d'un petit engin explosif doté d'un simple minuteur pour faire chuter un avion. "Ce qui est en cause ici ce sont les capacités de la sécurité au sol à Charm el-Cheikh", a-t-il souligné. Londres a aussi décidé de ne plus desservir l’aéroport et de faire rentrer les touristes britanniques sur place.

Le crash de l'Airbus de Metrojet dans le Sinaï a fait 224 morts et il a été revendiqué à deux reprises par le groupe Daech .

EN SAVOIR +
>> La sécurité de l'aéroport a-t-elle été défaillante ?
>> La piste de l'attentat quasi certaine

Plus d'articles

Sur le même sujet