Crash de SpaceShipTwo : une "défaillance structurelle" du vaisseau ?

International

ACCIDENT – Après le crash du vaisseau spatial expérimental de Virgin Galactic, vendredi, qui a coûté la vie à un pilote, des experts mettent en cause la sécurité du projet destiné à mettre en place des vols touristiques dans l'espace.

L'enquête sera longue, mais la polémique sur les causes du crash du vaisseau SpaceShipTwo bat déjà son plein. Une "défaillance structurelle" de la navette de Virgin Galactic pourrait être à l'origine de l'accident, a rapporté dimanche le Wall Street Journal , citant des experts de la sécurité aéronautique. Selon cette hypothèse, le vaisseau expérimental, qui s'est écrasé vendredi en Californie, aurait pu se disloquer en vol sans que le moteur ait explosé.

Pour autant, d'autres experts mettent en cause la technologie du moteur et affirment que Virgin aurait "ignoré des mises en garde de sécurité". C'est le cas de Carolynne Campbell, spécialiste des fusées de lancement à l'Association internationale pour la promotion de la sécurité spatiale (IAASS). "Je les ai avertis que le moteur de la fusée était potentiellement dangereux", a-t-elle affirmé à l'AFP.

"Ils ont ignoré les avertissements"

La spécialiste affirme avoir envoyé en 2009 des documents rédigés pour l'IAASS sur les dangers du système de propulsion de la fusée de lancement "à différentes personnes de Virgin Galactic, mais ils les ont ignorés". Elle aurait également mis en garde la société lors d'une conversation téléphonique, en vain.

EN SAVOIR + >> Le vaisseau SpaceShipTwo de Virgin Galactic s'est écrasé

Le directeur de Virgin Galactic, George Whitesides, a pour sa part affirmé que le moteur avait suivi "un rigoureux programme de développement au sol" et avait subi des tests dont les "résultats étaient positifs". Le Bureau national de la sécurité dans les transports (NTSB) a ouvert une enquête officielle qui pourrait durer un an. Toutefois, son directeur Christopher Hart a d'ores et déjà indiqué que le moteur et le réservoir avaient été retrouvé intacts. Il a affirmé également la poutre de queue rotative de la navette avait été activée trop tôt, alors que SpaceShipTwo n'avait pas encore atteint la vitesse adéquate, ce qui peut laisser ouverte la piste de l'erreur de pilotage.

Déjà un accident en 2007

L'accident, vendredi, a tué le pilote, Michael Alsbury, et blessé grièvement son copilote, Pete Siebold. Ce dernier est toutefois "éveillé" et a pu parler à sa famille, la société d'ingénierie aérospatiale Scaled Composites, employeur des deux hommes.

La polémique est d'autant plus forte que ce n'est pas la première fois que le programme, destiné au tourisme spatial, est endeuillé. En 2007, trois ingénieurs avaient trouvé la mort à la base de Mojave dans l'explosion d'une fusée destinée à SpaceShipTwo.
 

Lire et commenter