Crash du vol MH17 : l'avion abattu par erreur par les séparatistes prorusses ?

International
ENQUETE - Selon le renseignement américain, l'avion de la Malaysia Airlines aurait été abattu par erreur par des séparatistes prorusses. Le scénario des Russes évoquant la responsabilité de l'Ukraine dans le crash "ne tient pas la route".

Le Boeing 777 de la Malaysia Airlines a probablement été abattu "par erreur" par des séparatistes prorusses. C'est "l'explication la plus plausible" au crash du vol MH17 avancée par les services de renseignement américains mardi soir. Le missile a été tiré "par un équipage mal entraîné", alors que le système utilisé - une batterie de missiles sol-air de fabrication russe Bouk - demande un certain savoir-faire et de l'entraînement, ont ainsi déclaré des responsables du renseignement, sous couvert d'anonymat. 

Mais si le missile a été tiré d'une zone contrôlée par les rebelles, il est pour l'heure impossible de dire qui "a appuyé sur le bouton" et pourquoi, ont ajouté ces responsables qui expliquent que ce type d'erreur, bien que rare, s'est déjà produit. En 1983, un chasseur soviétique avait abattu un avion de ligne coréen. Cinq ans après, c'est un Airbus iranien qui faisait les frais d'un navire de guerre américain.

L'Ukraine pas responsable

De nombreuses zones d'ombre persistent néanmoins, selon eux, notamment sur la présence ou non de Russes au moment du tir ou sur la formation des séparatistes par les Russes à l'usage du Bouk, un système anti-aérien relativement moderne et sophistiqué. Quoi qu'il en soit, pour les Etats-Unis, le scénario des Russes sur la catastrophe évoquant la responsabilité de l'Ukraine "ne tient pas la route". Les soldats ukrainiens auraient dû reprendre le terrain aux rebelles pour y installer la batterie anti-aérienne, tirer le missile, puis repartir. Impossible, selon les services secrets américains.

Au total, 298 personnes se trouvaient à bord de l'avion qui assurait la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur lorsqu'il s'est écrasé jeudi dans l'est de l'Ukraine, sur une zone contrôlée par des rebelles prorusses. Une cérémonie d'adieu doit se dérouler mercredi matin à l'aéroport de Kharkiv en Ukraine avant le départ du premier appareil qui ramène aux Pays-Bas les corps des victimes.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Crash du vol MH17

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter