Crash d'un avion russe en Egypte : Daech revendique l'attaque

Crash d'un avion russe en Egypte : Daech revendique l'attaque

DirectLCI
CATASTROPHE AÉRIENNE – Alors qu'un avion russe s'est écrasé samedi dans le désert du Sinaï, en Egypte, tuant les 224 personnes à bord, le groupe Etat islamique a revendiqué l'attaque. Il indique agir en représailles à l'intervention militaire russe en Syrie.

Le groupe Etat islamique a revendiqué l'attaque d'un avion russe au-dessus du désert du Sinaï en Egypte. Les 224 occupants russes et ukrainiens d'un Airbus A321 qui reliait la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh à la ville russe de Saint-Pétersbourg ont été tués.

La branche égyptienne du groupe jihadiste Etat islamique (EI) a affirmé samedi sur Twitter être responsable du crash de l'avion charter russe : "Les soldats du Califat ont réussi à faire tomber un avion russe dans la province du Sinaï transportant plus de 220 croisés qui ont tous été tués", a affirmé le groupe extrémiste dans un communiqué posté ses comptes habituels Twitter, indiquant avoir agi en représailles à l'intervention russe en Syrie . Il s'agirait de la première attaque de ce type de la part du groupe islamiste.

EN SAVOIR +
>> Attentat ou accident, victimes... : le drame en 4 questions
>> Crash en Egypte : aucun survivant, annoncent les autorités russes et égyptiennes

Une revendication démentie par la Russie

La revendication du crash par Daech "ne peut être considérée comme exacte", a déclaré le ministre des Transports russe, Maxime Sokolov. "Nous nous trouvons en contact étroit avec nos collègues égyptiens et les autorités aériennes de ce pays. A l'heure actuelle, ils ne disposent d'aucune information qui confirmerait de telles insinuations", a-t-il ajouté. De son côté, une source diplomatique russe anonyme a indiqué qu'il était "déplacé de parler d'une quelconque version tant que les causes de la catastrophe ne sont pas établies". Une enquête a été ouverte par les autorités russes.

Par ailleurs, plusieurs experts militaires interrogés par l'AFP estiment que la branche égyptienne de Daech ne dispose pas de missiles capables d'atteindre un avion à 30.000 pieds, mais n'excluent pas la possibilité d'une bombe à bord ou qu'il ait été atteint par une roquette ou un missile alors qu'il redescendait à la suite de défaillances techniques.

La Russie engagée dans le conflit syrien

Depuis le 30 septembre, la Russie s'est engagée militairement dans le conflit syrien aux côtés du président Bachar al-Assad. L'aviation russe a mené des bombardements contre des positions du groupe Etat islamique, en coopération avec l'armée syrienne. Elle a visé des "équipements militaires", des moyens de communication et des "stocks d'armes et de munitions" de Daech, selon le ministère de la Défense russe. Après un mois de frappes russes, la coopération entre les deux pays alliés est toujours aussi forte : le 21 octobre au Kremlin, Bachar al-Assad a remercié Vladimir Poutine de son intervention.

À LIRE AUSSI >> Un mois de bombardements russes en Syrie : quel impact ?

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter