Crash d'un F-16 en Espagne : une neuvième victime française

Crash d'un F-16 en Espagne : une neuvième victime française
International

ESPAGNE - Lundi, lors d’un entraînement sur une base aérienne espagnole, un F-16 grec s’est écrasé au décollage et faisant 11 morts, dont neuf Français et deux Grecs. L'une des victimes françaises est décédée des suites de ses blessures mardi.

L’accident s’est déroulé en plein exercice. Un F-16 grec s'est écrasé lundi autour de 15h30 alors qu'il venait de décoller, sur la base aérienne de Los Llanos, dans le sud-est de l'Espagne. Le bilan s'est alourdi mardi, après la mort d'un blessé français, portant le total des victimes à 11 (neuf Français et deux Grecs). Selon le dernier bilan connu mardi, il y aurait 21 blessés dont 5 graves. Toutes les victimes sont des militaires qui participaient à un exercice international sous l'égide de l'OTAN.

D'après une journaliste du Monde , présente sur place lundi, les Français tués étaient un pilote, un navigateur et six mécaniciens. La plupart seraient originaires de la base aérienne de Nancy. Six Français sont également grièvement blessés, dont un serait "en situation d'extrême urgence" et cinq autres en réanimation. Deux d'entre eux ont été placés en coma artificiel. Trois autres blessés légers sont déjà sortis de l'hôpital. La plupart des blessures sont dues à des brûlures provoquées par l'accident. 

Formation de pilotes de l’OTAN

L'avion de combat "est tombé au décollage", a expliqué le ministère de la Défense espagnol. L'appareil, utilisé dans le cadre d'un programme de formation pour pilotes de l'OTAN, le Tactical Leadership Programme (TLP), effectuait des manœuvres lorsque "au moment du décollage il a perdu de sa puissance, et s'est écrasé sur l'aire de stationnement, heurtant plusieurs avions qui s'y trouvaient".

À VOIR AUSSI >> VIDÉOS - Les images impressionnantes du drame

Lundi après-midi des chaînes de télévision espagnoles ont diffusé quelques secondes d'images où on aperçoit un avion en feu, d'où s'échappent d'importantes volutes de fumée noire. Les équipes de secours ont dû venir à bout de l'incendie entraîné par le crash sur l'aire de stationnement avant de pouvoir déterminer le nombre de victimes.

François Hollande a fait part de sa "très grande émotion", dans un communiqué. Le ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian, a quant à lui adressé "ses plus sincères condoléances aux proches des victimes". Il se rendra sur place mardi après-midi. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent