Crash en Egypte : la sécurité à l'aéroport de Charm el-Cheikh a-t-elle été défaillante ?

Crash en Egypte : la sécurité à l'aéroport de Charm el-Cheikh a-t-elle été défaillante ?

International
DirectLCI
EGYPTE – Le Royaume-Uni et les Etats-Unis privilégient l'hypothèse d'une bombe pour expliquer le crash du vol russe de la compagnie Metrojet, samedi, dans le Sinaï. Différents témoignages remettent en cause le niveau de sécurité au sein de l'aéroport de Charm el-Cheikh.

Alors qu'aucune information officielle ne filtre sur l'enquête en cours concernant le crash, samedi, de l'A321 russe de la compagnie Metrojet, l'hypothèse d'une bombe introduite à bord de l'appareil à l'aéroport de Charm el-Cheikh semble privilégiée par Washington ou encore Londres. Jeudi, Barack Obama, lui-même, avait ainsi déclaré : "Je pense qu'il existe une possibilité qu'il y ait eu une bombe à bord et nous prenons cette piste très au sérieux". La piste criminelle au départ de Charm el-Cheikh interroge donc sur le niveau de sécurité de l'aéroport de la célèbre station balnéaire égyptienne. D'autant plus que l'hypothèse d'une bombe semble la seule plausible dans le cadre d'un acte terroriste. Plusieurs services de renseignements étrangers ont en effet exclu la possibilité que la branche de Daech installée dans le Sinaï, et qui a revendiqué le possible attentat, ait les moyens d'abattre l'appareil en vol.

Depuis le crash, différents témoignages remettent en cause le niveau de sécurité de l'aéroport international de Charm el-Cheikh. "J'ai été choquée par le manque de sécurité", déclarait ainsi récemment une touriste, Verna McKeich, dans les médias britanniques. Cette dernière citait le cas d'une personne assignée à la vérification des bagages à travers un scanner et qui "jouait à Candy Crush (le célèbre jeu sur smartphone, ndlr)". "J'ai dit à mon mari que j'espérais que personne n'avait une bombe avec lui dans notre vol ce jour-là", raconte-elle.

EN SAVOIR + >> Poutine ordonne la suspension des vols vers l'Egypte

L'avion est "resté toute la nuit sur le tarmac"

Autre témoignage inquiétant : celui, cette fois, d'un contrôleur aérien de l'aéroport, qui s'est livré sous couvert d'anonymat au journaliste de France Inter présent sur place. Cet homme, travaillant depuis 20 ans dans l’aéroport, s'exaspère du manque de sécurité à l’intérieur du complexe. "Dans cet aéroport, il est si facile pour n'importe qui d'entrer et de sortir avec n'importe quel type de bagage. Il n'y a pas de sécurité", affirme-t-il. Pour le contrôleur, l'hypothèse la plus probable est d'ailleurs celle d'une bombe à bord. Il précise notamment que l'A231 de la compagnie russe est "resté toute la nuit sur le tarmac" de l'aéroport avant le drame, avant d'ajouter : "C'est aussi facile d'introduire ce que vous voulez pendant le chargement, en payant, même en payant la police".

EN SAVOIR + >> Egypte : très peu de touristes français actuellement dans le Sinaï

Au niveau des Etats, les Pays-Bas ont fait part de leur "préoccupation quant à la sécurité" de l'aéroport, tandis que Londres a annoncé le rapatriement des quelque 20.000 ressortissants britanniques présents sur les bords de la mer rouge. Une décision qui ne va pas sans poser de problèmes. Les autorités égyptiennes n'ont ainsi autorisé vendredi que 8 des 29 vols britanniques prévus au fil de la journée. Les touristes anglais sont en effet autorisés à ne voyager qu'avec leur bagage à main, or la capacité de stockage des bagages à l'aéroport de Charm el-Cheikh est limitée à 120 tonnes.

A LIRE AUSSI
>>
Crash en Egypte : la piste d'une bombe à bord "hautement probable"
>>
Crash en Egypte : que sait-on du groupe terroriste qui a revendiqué l'attaque ?
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter