Crash en mer Noire : en deuil, la Russie cherche à comprendre les raisons de la catastrophe

Crash en mer Noire : en deuil, la Russie cherche à comprendre les raisons de la catastrophe

CRASH – Au lendemain de la disparition de l'avion militaire russe en mer Noire, les enquêteurs s’affairent ce lundi pour comprendre les raisons du drame. Vladimir Poutine a décrété une journée de deuil national en hommage aux 92 victimes.

La douleur et la peine sont à la hauteur du choc. Au lendemain du crash d’un avion militaire russe en mer Noire qui a coûté la vie à 92 personnes, dont 64 membres de l’Ensemble Alexandrov des Chœurs de l’Armée Rouge, le pays des Tsars pleure ses morts. Un deuil national de 24 heures a été décrété par Vladimir Poutine, conséquence directe de la très une vive émotion suscitée en Russie, où ces choristes en uniforme sont considérés comme une fierté nationale, l'un des plus fort symboles du  pays à travers le monde.

C’est d’ailleurs parce que le traumatisme est immense que le président russe a promis "une enquête soignée (…) afin de déterminer les causes de la catastrophe". Accident ? Sabotage ? Les raisons du drame restent pour l’heure inconnues. Sans se montrer affirmatif, le ministre russe des Transports a néanmoins assuré ce lundi matin que "les pistes privilégiées n’inclu[aint] pas l’acte terroriste". Selon Maxime Sokolov, "un problème technique ou une erreur de pilotage" pourraient être à l’origine de la disparition du Tupolev Tu-154, sorti des écrans-radars à 2H27 (GMT), soit deux minutes après son décollage de l'aéroport de Sotchi. 

La thèse d'un acte terroriste est loin d'être en tête de liste- Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin

Même son de cloche du côté du porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov : "Pour l'heure, aucune version n'émerge clairement. Toutes les versions sont étudiées et il est trop tôt pour dire quelque chose avec certitude. Mais comme vous le savez, la thèse d'un acte terroriste est loin d'être en tête de liste".

Lire aussi

L’âge de l’avion en cause ?

L'appareil, qui devait se rendre en Syrie, était exploité depuis 33 ans et comptait près de 7000 heures de vol. Il avait été réparé pour la dernière fois en décembre 2014 et révisé en septembre dernier, a fait savoir le ministère de la Défense. Était-il alors trop vieux pour voler ? Rien n’est moins sûr, même si nombre d’experts et commentateurs interrogés par les médias russes évoquaient dès dimanche un problème lié à l’âge. 

Seule l’analyse des boîtes noires devrait permettre de confirmer ou non cette hypothèse. Une gigantesque opération de recherche, élargie jusqu’à six kilomètres au large des côtes russes, était ainsi toujours en cours lundi à la mi-journée pour retrouver les enregistreurs de vols ainsi que les débris de l’aéronef et les corps des victimes. Au total, plus de 3.500 personnes, dont au moins 150 plongeurs, 39 bateaux, ainsi que cinq hélicoptères et des drones participaient aux investigations.

Jusqu’à présent, plus de 150 fragments et morceaux de l'avion - les médias russes ont brièvement évoqué la découverte du "fuselage" ce lundi mais sans plus de précisions depuis - ont été retrouvés. Tout comme onze corps, dont dix de ont été transférés à Moscou où ils doivent être identifiés. 

Lire aussi

En vidéo

Crash d’un avion russe en mer noire : journée de deuil national

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccin Omicron : "Il y a actuellement 13 cas suspects" en France, affirme Gabriel Attal

"Un provocateur à la Donald Trump" : la candidature d'Eric Zemmour vue par la presse anglo-saxonne

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.