Une banque danoise paye-t-elle ses clients pour venir emprunter auprès d'elle ?

International

Toute L'info sur

À la loupe

À LA LOUPE – Le monde du crédit immobilier en ébullition ? Une banque danoise, la Jyske Bank, propose pour la première fois aux particuliers des taux d'emprunt négatifs. En 2016, cette même banque s'était déjà distinguée en proposant des taux d'intérêt négatifs pour les entreprises. Explications.

Des taux d'intérêt négatifs accessibles au particuliers ? C'est ce propose pour la première fois une banque danoise, la Jyske Bank, pour ses futurs clients qui souhaiteraient contracter un prêt immobilier. Concrètement, un taux négatif signifie que l'emprunteur gagne de l'argent en contractant un crédit auprès de la banque. 

Lire aussi

Le 20 août, le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, s'est enorgueilli des taux d'emprunt faibles négatifs sur le marché des obligations qui ont permis à la France d'économiser 2 milliards d'euros en taux d'intérêt. Ainsi, les banques préfèrent prêter à la France, en dépit d'une petite perte de capital, en l'échange de la sécurité qu'offre une obligation d'Etat.  

En Europe, les taux négatifs étaient très rares avant la crise financière de 2008 et toujours pour de courtes périodes. En 2015, la Suisse fut le premier pays à connaître des taux négatifs pour des titres à dix ans, puis au sein de la zone euro, l'Allemagne en faisait de même l'année suivante. Des banques se sont mis ensuite à proposer des taux négatifs à des entreprises. 

Mais le cas de la banque danoise Jyske Bank interpelle les marchés financiers et le monde économique, car il s'agirait de la première fois où des taux négatifs sont proposés aux particuliers dans le cadre d'un crédit immobilier. Explications. 

Des prêts à taux négatif accessibles aux particuliers

L'annonce de l'arrivée des taux négatifs accessibles aux particuliers a été évoquée dans le dernier rapport semestriel publié par la Jyske Bank. Ainsi, un taux négatif de -0,5% sera proposé pour les crédits immobiliers d'une durée de 10 ans. Dans les faits, la banque propose déjà des taux à -0,7% mais pour les prêts à taux révisable. En 2016 déjà, Jyske Bank avait été une des premières à se distinguer en proposant des taux d'intérêt négatifs pour les entreprises. Ses concurrents danois avaient ensuite imité cette initiative. 

Comment justifier une telle décision ? Anders Dam, le PDG de la Jyske Bank a déclaré que son établissement connait un "excédent de dépôt important et croissant sur les clients privés", avec des dépenses importantes. Au premier semestre 2019, l'établissement bancaire a dégagé un bénéfice avant impôts de 1,4 million de couronnes danoises, soit 190.000 euros. Dans le même temps, la Banque nationale du Danemark applique un taux négatif ou très près au-dessus de 0%. Ce qui signifie que la Jyske Bank perd de l'argent lorsqu'elle le souhaite le conserver auprès de la Banque nationale.  

Afin de mieux cerner les motivations de ces banquiers danois, LCI a posé directement la question à Mikkel Høegh, l'analyste économique responsable des questions immobilières auprès de la Jyske Bank. Il nous explique que ces taux négatifs sont possibles car "les investisseurs considèrent le système de prêt immobilier danois comme une valeur refuge dans la période actuelle de forte récession." 

Une offre réservée à nombre très limité de clients

 Si vous étiez déjà en train de regarder le prix des billets d'avion pour le Danemark et prendre rendez-vous avec un conseiller de la Jyske Bank, avant de vous précipiter À La Loupe vous signale que cette offre est loin d'être réservée à tout le monde. 

En effet, comme le précise Mikkel Høegh pour LCI, les emprunteurs doivent détenir 7,5 millions de couronnes danoises au sein d'un compte de la banque, soit l'équivalent de 1 million d'euros. Dans cette condition, "vous obtiendrez un taux d’intérêt négatif, peu importe le montant du prêt", nous assure Mikkel Høegh. 

Toutefois, pour les plus chanceux d'entre vous, qui détiendraient cette importante somme, n’espérez pas non plus que la Jyske Bank vous fasse un chèque pour devenir client auprès d'eux. L'emprunteur ne sera pas payé pour s'endetter. En réalité, à chaque fois qu'il s'acquittera d'une nouvelle mensualité, le montant restant à rembourser sera déduit d'une somme supérieure à la mensualité versée. Par exemple, vous rembourser 1.000 euros, la Jyske Bank déduira en réalité 1.005 euros du montant total restant à leur rembourser. 

Il ne faut pas non plus oublier que des frais de dossier et d'assurance s'appliqueront à ce prêt à taux négatif. Des frais qui feront que le taux final d'emprunt sera supérieur à 0%, et donc positif.  

Est-ce possible en France ?

En France, si on se réfère aux taux des crédits immobiliers aux particuliers compilés par L'Observatoire Crédit Immobilier, les taux des prêts - hors assurance et coût des sûretés - se sont établis à 1,37% pour un emprunt sur 25 ans, à 1,14% pour 20 ans et enfin 0,96% pour 15 ans. En moyenne, c'est cinq fois moins qu'au début des années 2000 et même douze fois moins qu'à la fin des années 1980. Emprunter n'a donc jamais été aussi peu onéreux qu'aujourd'hui.

"Les taux des crédits immobiliers baissent toujours, pour s’établir à des niveaux jamais observés jusqu’alors, explique L'Observatoire Crédit Immobilier. Pour le 14e mois consécutif, ils sont inférieurs au rythme de l’inflation, confirmant une situation inédite depuis la Libération." Comme on peut le voir sur ce graphique ci-dessous, les taux n'ont jamais été aussi bas. 

Est-ce que cette baisse continuelle conduira un jour une banque française à proposer elle aussi un taux d'emprunt négatif pour les particuliers ? D'après  Fabrice Pesin, directeur de la stratégie du courtier Cafpiles dans Le Parisien, ce n'est pas possible au nom de l'article 1902 du code civil : "L'emprunteur est tenu de rendre les choses prêtées, en même quantité et qualité, et au terme convenu."  

Mais il ne faut pas oublier une chose : emprunter à des taux inférieur à l'évolution de l'inflation, c'est comme si on empruntait à un taux négatif réel. Lorsque, comme aujourd’hui en France, les taux d'intérêt sont inférieurs à l'évolution du coût de la vie, il vaut mieux investir que d'épargner. 

Lire aussi

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter