Crime organisé : plus de 800 personnes arrêtées dans un spectaculaire coup de filet mondial

Crime organisé : plus de 800 personnes arrêtées dans un spectaculaire coup de filet mondial

CRIME ORGANISE - L’office de police européen Europol a déclaré, ce mardi 8 juin, qu’un réseau de crime organisé avait été démantelé avec l’arrestation de plus de 800 personnes. Selon le FBI, cette opération conjointe a sauvé 100 vies.

Plus de 800 personnes ont été arrêtées lors d'un gigantesque coup de filet international contre le crime organisé, après le décryptage de communications codées entre malfaiteurs, qui avaient utilisé sans le savoir des téléphones distribués par le FBI. Le FBI, l'agence européenne de police Europol et plusieurs capitales ont en effet révélé mardi 8 juin que des milliers de téléphones censés permettre aux criminels de passer inaperçus pour organiser leur trafic de drogue, d'armes ou même des projets d'assassinats avaient été disséminés dans les rangs de la mafia, de syndicats asiatiques du crime organisé, de cartels de la drogue, ou encore de gangs hors-la-loi de motards.

Baptisée "Bouclier de Troie", cette opération internationale impulsée par le FBI et reposait sur un appareil appelé "AN0M", qui a été distribué dans plus de 100 pays à des malfaiteurs qui l'utilisaient pour communiquer, sans se douter que la police était aussi destinatrice des 20 millions de messages qu'ils ont au total envoyé : "Ces informations ont débouché au cours de la semaine dernière à des centaines d'opérations policières dans le monde, de la Nouvelle-Zélande à l'Australie en passant par l'Europe et les États-Unis, avec des résultats impressionnants", a déclaré Jean-Philippe Lecouffe, le directeur adjoint des opérations à Europol, énumérant par la suite les succès, "plus de 800 arrestations, plus de 700 lieux perquisitionnés, plus de huit tonnes de cocaïne." 

Une centaine de vies sauvées

 Cette opération a été déclenchée en 2018 par les polices de plusieurs pays d’Europe, des États-Unis, d’Australie et de Nouvelle-Zélande, qui ont réussi à décoder, en temps réel et pendant trois ans, des milliers de communications cryptées au sein de réseaux criminels en tout genre. Ces messages concernaient notamment des projets d’assassinat et des trafics de drogue et d’armes, a précisé la police australienne qui a arrêté 224 personnes dans toutes les régions du pays. Près de 25 millions de messages ont ainsi été interceptés.

Lire aussi

La police néo-zélandaise a décrit l’opération comme "la plus sophistiquée au monde contre le crime organisé qui ait été menée par les forces de l’ordre à ce jour." En Australie, plus de 200 personnes ont été inculpées dans le cadre de cette opération qui, selon le Premier ministre australien Scott Morrison, "a infligé un coup dur au crime organisé dans ce pays, et qui aura un écho dans le monde entier".

Une opération, inédite, qui aurait permis de sauver une centaine de vies selon le FBI. "Au cours des 18 derniers mois, le FBI a fourni aux organisations criminelles plus de 300 appareils cryptés dans plus de 100 pays qui nous ont permis de surveiller leurs communications", a expliqué le directeur adjoint du FBI, Calvin Shivers, aux journalistes au siège d'Europol à La Haye. Avant d'ajouter, "plus de 100 menaces mortelles ont été déjouées."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Même infraction, même sanction" : après la gifle d'Emmanuel Macron, les policiers montent au créneau

Variant Delta : "épée de Damoclès" au-dessus de l’embellie sanitaire en France

Covid-19 : les contaminations repartent à la hausse au Royaume-Uni, la faute au vaccin AstraZeneca ?

Euro : le calendrier détaillé des retransmissions TV de tous les matchs

Covid-19 : ce que l'on sait du cluster de variant Delta détecté à Strasbourg

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.