Crimes de guerre au Kosovo : un ancien Premier ministre arrêté à l'aéroport de Bâle-Mulhouse

Crimes de guerre au Kosovo : un ancien Premier ministre arrêté à l'aéroport de Bâle-Mulhouse
International
DirectLCI
CRIMES DE GUERRE - Ramush Haradinaj, 48 ans, est sous le coup d'un mandat arrêt international pour son implication présumée dans des crimes contre des civils lors de la guerre du Kosovo.

À peine le temps de poser le pied sur le sol français qu'il a été arrêté. L'ex-Premier ministre kosovar, Ramush Haradinaj, a été interpellé mercredi soir à l'aéroport de Bâle-Mulhouse. Et ce, en vertu d'un mandat d'arrêt international lancé contre lui par la Serbie pour son implication présumée dans des crimes de guerre lors du conflit au Kosovo en 1998 et 1999.

Une demande d'extradition en cours

Désormais responsable de l'opposition kosovare, Ramush Haradinaj a été arrêté alors qu'il venait d'arriver par un vol en provenance de Pristina. Selon une source judiciaire citée par l'AFP, l'homme de 48 ans devrait  être présenté dès ce jeudi au parquet général de la cour d'appel de Colmar. Cette dernière statuera de la demande d'extradition soumise par les autorités serbes. 


"Nous prenons toutes les mesures pour qu'Haradinaj soit libéré aussi vite que possible", a déclaré à Pristina le ministre kosovar de la Justice Dhurata Hoxha. 

Ex-chef de guerre

Élu Premier ministre du Kosovo en décembre 2004, il avait démissionné trois mois plus tard pour répondre de 37 chefs d'accusation. Plus haut responsable kosovar jamais poursuivi par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), il avait été acquitté par cette même instance en 2012.


Pendant le conflit, il était à la tête de l'unité "les Aigles noirs". Ce groupe qui contrôlait une région frontalière de l'Albanie, principale voie d'entrée des armes destinées à l'UCK, l'Armée de libération du Kosovo, est accusé par Belgrade d'avoir torturé et assassiné des dizaines de personnes dont les corps ont été découverts près du lac Radonjic dans la région de Decani.


Un tribunal international doit être mis en place en 2017 pour juger les crimes commis par les guérilleros kosovars durant la guerre. 

En vidéo

Hadzic, ex-chef des Serbes de Croatie, soupçonné de crimes de guerre est mort

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter