Crise diplomatique avec le Qatar : "toute escalade militaire pourrait être coûteuse pour le Golfe"

International
DirectLCI
BLOCUS - Alors qu’une crise diplomatique majeure secoue la péninsule arabique, les équipes de TF1 ont rencontré le ministre qatari des affaires étrangères Cheikh Mohamed bin Abderrahmane Al-Thani pour une interview exclusive.

Depuis le 5 juin dernier, le royaume saoudien et plusieurs de ses voisins, dont le Barhein, les Emirats arabes unis et l’Egypte imposent un blocus territorial et aérien au Qatar. L'Arabie reproche notamment à l'émirat ses liens avec l'Iran et l'accuse de financer des groupes djihadistes en Syrie dont Daech, Al-Qaïda et d’autres organisations comme les Frères musulmans.

Alors que ses voisins l’accusent de soutenir le terrorisme, le ministre des Affaires étrangères qatari réfute en bloc ces accusations, affirmant que son pays est très actif dans la lutte contre le terrorisme. Il explique notamment que c’est celui-ci qui accueille le centre de commandement de la coalition. Le ministre qatari charge directement l’Arabie saoudite et accuse les Saoudiens de répandre de fausses informations "qu’ils ont eux-mêmes fabriquées".


Selon lui, le Qatar a le plus faible pourcentage de combattants engagés dans les rangs de Daech alors que l’Arabie Saoudite est le deuxième fournisseur de djihadistes (ndlr, après la Tunisie).

Le ministre accuse en outre les pays qui ont pris des sanctions contre le Qatar de vouloir uniquement "gagner la sympathie des pays occidentaux", afin que ces derniers acceptent "les mesures prises illégalement à leur encontre".


Parmi ces mesures, la fermeture de la chaîne qatarie Al Jazeera, "une tentative de museler notre liberté d’expression", selon le ministre.

Le ministre, qui assure partager la même vision que la France sur le dénouement de la crise diplomatique ne privilégie pas de réponse militaire, affirmant que "toute escalade militaire pourrait être coûteuse pour le Golfe", mais prévient cependant que son pays est préparé à tous les scenarii possibles.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter