Crise en Ukraine : la proposition de référendum ne lève pas les inquiétudes

Crise en Ukraine : la proposition de référendum ne lève pas les inquiétudes

DirectLCI
GEOPOLITIQUE - L'Ukraine continue d'être secouée par les revendications séparatistes de sa communauté russophone, poussant le président par intérim à évoquer lundi la possibilité d'un "référendum national" sur le statut du pays.

L'intégrité territoriale de l'Ukraine pourrait-elle être préservée grâce à une consultation du peuple ? C'est ce que semble espérer le président par intérim Oleksandre Tourtchinov, qui a évoqué lundi la possibilité d'organiser un "référendum national" sur le statut du pays. Celui-ci se tiendrait en même temps que la présidentielle prévue le 25 mai. "Je suis certain que la majorité des Ukrainiens se prononcerait pour une Ukraine indivisible, indépendante, démocratique et unie", a-t-il jugé devant le Parlement, tout en lançant un appel à l'ONU au lendemain du lancement d' une "opération antiterroriste" contre les séparatistes.

Mais ce geste d'ouverture se heurte aux ambitions des pro-russes, partisans d'une "fédéralisation" du pays : s'ils sont d'accord sur l'idée d'un référendum, eux réclament qu'ils soit organisé au niveau local, dans chaque région, où le rapport de force leur serait plus favorable.

Le Kremlin lui aussi "inquiet"

Statu-quo sur le plan politique, donc. Pas sur celui des tensions. Dans le même temps hier, les insurgés armés pro-russes sont repassés à l'offensive dans l'Est du pays, réclamant l'appui de Vladimir Poutine. Le Kremlin a annoncé que le président russe recevait "de nombreuses demandes" d'aide des régions de l'Est ukrainien et observait la situation avec "beaucoup d'inquiétude". Une déclaration qui renforce les craintes d'intervention, alors que 40.000 soldats russes, selon l'Otan, sont massés à la frontière d'un pays plus que jamais menacé d'éclatement.

François Hollande et Barack Obama, après un entretien téléphonique hier, ont d'ailleurs exprimé, eux aussi, leur "inquiétude face aux événements violents" de ces derniers jours.
 

Plus d'articles

Sur le même sujet